Les agences BTP ont souvent été malmenées, cela n’a rien de nouveau et la segmentation n’avait fait que porter un coup de grâce à nombre d’entre elles. Métier particulier, approche commerciale spécifique, recrutement parfois atypique et contraintes de gestion fortes, les agences BTP ne sont pas tout à fait des agences comme les autres tout simplement parce que ce marché, le premier du travail temporaire, rappelons-le au passage, ne s’aborde pas exactement de la même manière.
Est-ce encore un mauvais coup qui se prépare pour nos collègues des agences BTP ? Ici et là nous remontent des informations alarmantes sur des propositions plus ou moins inacceptables faites à des Directeurs d’agence BTP auxquels l’on explique sans trop de détours qu’ils auraient grand intérêt à postuler sur d’autres postes dans l’entreprise ; CHAF, par exemple. La disparition programmée de leur agence les oblige à se positionner sur une fonction, hiérarchiquement inférieure, sous peine de se voir accompagnés… vers la sortie. Concomitamment, des agences « medium-large » s’apprêtent, avec un enthousiasme très mitigé, à reprendre leur clientèle BTP. Nous ne reviendrons pas sur les méfaits de la segmentation dans ce secteur d’activité, méfaits qui avaient obligé la direction à pratiquer à rétropédalage (un peu tardif) alors qu’il eut suffi d’écouter en amont nos avertissements et analyses et, surtout, ceux remontés du réseau et notamment des équipes BTP expérimentées. La segmentation appliquée au secteur d’activité du BTP a été, comme nous l’avions prévu, un très mauvais coup porté aux agences spécialisées, mauvais coup expliquant en partie la réorganisation à venir.
Aujourd’hui, afin de demeurer « leader par les coûts » mais aussi par les coups portés aux salariés, l’entreprise s’apprête à poursuivre la réduction du réseau et de l’encadrement de terrain, selon la fameuse règle du « toujours plus, toujours moins » que vous retrouverez facilement sur ce blogue.
Si nos informations se confirment, ce n’est sans doute pas cet énième mauvais coup porté au réseau BTP qui améliorera nos parts de marché sur ce segment capital d’activité et il y a fort à parier que seront fragilisées et remises en cause les timides avancées observées ça et là. N’hésitez pas à nous remonter vos informations et expériences, par courriel, en commentaire de cet article ou au téléphone.

16 Commentaires

  1. Voilà, les madques tombent. Il y a presqu'un an, Directrice d'une agence BTP, on me proposait: tu sors, tu rétrogrades ou tu continues mais avec la pression qui va avec.
    C'est du vécu. Quand je pense avoir acceptée le poste après que l'on m'ait passé une couche de vaseline dans le dos, pour que ça passe mieux certainement.
    Une agence en plein développement y parait.
    Depuis un an, des et des actes ont finalement bien justifiés qu'on voulait me noyer et mon équipe avec.
    Je reste polie mais je n'en pense pas moins…

  2. C'est honteux. Quand on voit le mal qu'on se donne.
    En plustout, il y a quelques semaine encore un beau panorama… bref
    Vous nous traitez comme des chiens. Et vous ceux qui tiraient les ficelles, votre petit c… dans votre beau fautueil tout neuf à Adely qui prenaient vos décisions bien au chaud quand on est sur le terrain auprès des chefs de chantiers et conducteurs de travaux, c'est bien de faire de la casse avant les fêtes… Better work better life… c'est pour ça qu'il était temps de changer de logo

  3. Ca fait un an que j'ai intégré une agence BTP, après une mobilité interne bien vendue.
    Quelle erreur! A peine arrivée j'ai vite vu ce qui se passait. On allait dans le mur. Une agence en régression de CA depuis 2014, comment c'était viable??? Moralité, moi qui imaginait venir vers du mieux, j'aurais dû y réfléchir à 2 fois.
    En plus, tout est caché, le strict minimum sur les chiffres de la part de la Direction de Zone.
    Mon DA fait pourtant ce qu'il peut et merci à lui pour ne pas nous avoir redescendu le stress.

    • Faire et défaire, éternel recommencement.
      1er marché, et si et ça… des niveaux d'informations différents entre collègues et des belles promesses: des signatures de mails, un communication qui est retombée aussi vite qu'un soufflet. On sait cacher l'envers du décor et un beau jour levé de rideau: Finalement t'es bon mais tu passes plus dans le décor. Tu fais quoi les 10 prochaines années… il y a la plus grosse entreprise qui a besoin de gens comme toi: Pôle Emploi.
      Surtout on fait un pot pour ton départ: «A la santé du c.. qui paie» comme on dit?

  4. Merci pour l info anonyme du 05 à 21h50 mais clause et tout le reste si tu as le nom des enseignes je pense que nous serons beaucoup à prendre. Mais si c est le cas pour l instant on a l impression que c est des cas isolés, la direction a certainement un plan B

  5. Bjr j'ai rdv demain avec mon DZ et DO dans le cadre des budgets 2017. Je suis sur une agence purement BTP ML… j'imagine que nous trouverons des solutions. Même si mon agence devait fermer vu ce que l'on peut lire qui pourrait être dur, échanger, discution et trouver des solutions autant pour nous comme ce que nous avons construit avec nos clients et intérimaires.

  6. En toute logique les prochaines agences dans le collimateur seront les agences PME.Retour à l'envoyeur et agences uniques dans les grandes villes.Pour "Adecco des champs":digitalisation et qu'on ne vienne pas dire que les petits clients n'ont pas internet.C'est ridicule !

  7. Exact Scoubidou, logique économique et de réorganisation à venir.
    Tu bois Scoubidou, on aurait pu être à la tête du navire… on aurait peut-être pas fait autant de co…..

  8. On revient sur des basiques. Manpo l'a fait sur certains bassins.
    Retour aux origines. C'est finalement le début d'une petite révolution chez Adecco.

  9. Et pourtant dans le panorama de Philippe MARTINEZ, le BTP est bien vu et fait même de belle performances! A croire qu'il y a des têtes à faire tomber.
    D’ailleurs c'est Alain qui tient les ficelles.
    Au 10/01/2016, il faut que les indésirables soient sortis. C'est pas moi qui l'ai dit, c'est Philippe de façon implicite. Au 10/01: Un DO, un DZ & un DA doit connaître sa feuille de route.
    Intéressant ce panorama… on comprend l'engouement.
    Bravo à Sandrine G. qui se fait remarquer sur un beau projet: le pôle de compétence partagé.
    Elle pourrait peut-être donner la recette à ses homologues.
    Et merci pour ce beau message Philippe pour les fêtes. J'espère que vous pensez à celles et ceux qui devront réfléchir sur leur avenir dans l'entreprise. Quel beau cadeau, à défaut de celui du CE.

  10. Arrêtez de vous cacher derrière la clause. La majorité des anciens partis à la concurrence étaient liés par une clause et ce ne les a pas empêchés de travailler. La concurrence applique les mêmes astuces que nous pour contourner cette clause.
    Il est plus facile de se plaindre et rester dans sa zone de confort que d'affronter la réalité : le marché du travail est dur et trouver un job l'est encore plus. Je sais de quoi je parle car comme vous je suis fatigué de cette société et je cherche ailleurs…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici