En fait, le titre de cet article s’est voulu simplificateur pour résumer la situation mais celle-ci ne date évidemment pas du début d’année. Depuis plusieurs mois, disons un petit semestre, les licenciements et départs plus ou moins arrangés se multiplient sous des prétextes divers et variés.
Nous ne sommes bien entendu pas informés de tous les cas mais, par exemple, sur les dix derniers jours, quatre d’entre eux nous ont été remontés. L’entreprise qui rechignait à proposer une rupture conventionnelle semble beaucoup moins regardante et même y prendre goût.
Le motif de séparation au prétexte de non atteinte des objectifs était assez peu, voire pas usité chez Adecco. Il est d’ailleurs juridiquement assez facilement contestable. De nombreux cas nous remontent depuis quelques mois de licenciements ou de ruptures conventionnelles pour ce motif.  Il est légalement possible de licencier un salarié pour la non atteinte de ses objectifs à moins que ce dernier ne présente des éléments de nature à prouver l’impossibilité de les atteindre et/ou leur irréalisme et c’est bien entendu, en cas de procédure, le juge qui tranche selon son intime conviction.
Ceci dit, il était prévisible que centrer à la fois le pilotage et la rémunération sur le seul budget allait rapidement amener de sévères désillusions. C’est un peu la loterie, certains affirmant n’avoir jamais perçu autant de part variable tandis que d’autres sont au régime fixe. L’an prochain, il y aura peut-être inversion des rôles selon le yo-yo habituel d’objectifs, tantôt surévalués, tantôt sous-évalués, de la conjoncture et des performances aléatoires des agences. Comme l’affirme blasés les commerciaux endurcis : « une année tu touches, lune année tu ne touches pas ». Aujourd’hui, pour ce motif ou pour d’autres, l’entreprise diminue progressivement le nombre des cadres en prévision des regroupements et concentrations qui, eux-mêmes annoncent une marche forcée vers la digitalisation. Les « rapprochements » qui ne sont en fait que des fermetures d’agences laissent sur le carreau un certain nombre de cadres « surnuméraires » dont l’entreprise se débarrasse d’une manière ou d’une autre. Combien de Directeurs d’agence se sont-ils vu proposer d’échanger leur fonction contre un poste de Chargé d’affaires ?
C’est selon nous, comme nous l’avons plusieurs fois dit et écrit, un plan social qui est mené. Certes, un plan social honteux, non déclaré, dénué des lourdeurs administratives d’un PSE ou d’un PDV, mais un plan social quand même. La législation considère d’ailleurs qu’il y a PSE dès la suppression de dix postes.
Aujourd’hui même, entre 12 et 14 h, venez rencontrer et déjeuner avec vos élus du Comité d’établissement Nord, au Best Western, place de la gare à Colmar.

Dans l’attente de vous accueillir.

20 Commentaires

  1. Beaucoup de collègues ont encore un répit sur l'année à venir et encore, un répit avec un sourire amère et des comptes à rendre. Une pression que malheureusement beaucoup de collaborateurs ont eu et sont partis tout au long de l'année 2015 et 2016 pour préserver leur santé et souvent aller voir chez nos concurrents pour voir si l'herbe y était plus verte. Eh bien oui, l'herbe y était plus verte!
    D'ailleurs, des collaborateurs très souvent critiqués et bridé, qui aujourd'hui font des miracles et sont enfin reconnus pour leur travail.

  2. Bonjour, moi je suis collaboratrice sur une agence en difficulté depuis 2 ans. Toute notre équipe avec une pression de malade, ma DA compris, franchement, c'est «degueulasse». Vu l'ancienneté des unes et autres, remerciées comme ça. Bravo

  3. Simplification des organisations! Combien de têtes vont tomber en 2017? A mon avis ça ne sera pas qu'au niveau opérationnel agence mais dans les transversaux également.
    Diminuer les coûts quand on sait le poids des salaires dans une entreprise. Tel serait l'objectif?

  4. Kick off de Lille, rappel d'un excellent film avec l'excellent acteur Dany Boon et Kad merad… muté dans le Nord!!! 😉 amitiés à mes amis Lillois, là bas le sens de l'hospitalité… ils connaissent

  5. A quand une réelle action??? Tout le monde se plaint, rout le monde est épuisé et finalement on prend les mêmes et on recommence.

    • Eh bien les foules se déchaînent.
      Triste réalité ou tout simplement stratégie.
      On se rendra compte que bien plus que l'intérêt humain c'est surtout et avant tout l'intérêt financier qui compte (rentabilité, productivité…)
      D'ailleurs il n'est pas rare de voir dans ce genre de situations des personnes, qui elles mêmes creusent déjà leur tombe pour faire le bon petit soldat. Bientôt elles seront seules à monter au front car l'armée, pourtant vaillante, aura été décimée. Et monter au front, on sait ce que cela veut dire.

  6. C'est ça ! on essaie de nous user avec de nouveaux tableaux de bord ou supports réunions starters qui nous enlisent question temps et qui ne servent qu'à ceux qui ne maîtrisent pas leur bassin d'emploi ! On nous dira ensuite vous n'avez pas fait ceci ou cela et pas atteint vos objectifs.

  7. Exact de 13h12 il y en a qui ont besoin de justifier de leur poste et c'est le réseau qui trinque on en reparle dans un an… si on est encore là.

  8. Quelles actions syndicales si ce n'est ce blog, plutôt intéressant mais qui ne fait que le constat. Aucune action syndicale sur le terrain, je trouve cela très surprenant avec autant de mécontentement et un constat généralisé dans le réseau. Je ne comprends pas tout.

  9. Bonsoir, je suis RR et je suis régulièrement ce Blog qui est certainement le plus proche de la réalité et de ce que nous vivons.
    Désolé de risquer fâcher beaucoup de cadres, mais oui, ils y en a qui en bavent, qui sont proches de leurs équipes et qui n'hésitent pas à se prendre des coups pour nous et qui roulent dans une voiture qui n'est même pas adaptée par rapports aux kms qu'ils font tous les jours.
    Par contre, les actions, qu'il n'y en ait pas, ça n'étonne plus!!!
    Combien de cadres qui ne servent à rien, à part nous faire perdre du temps à passer en agence sans prévenir pour nous accompagner mais qui traitent leurs mails avant tout et nous devons nous adapter à la minute avec une pile de choses qui tombent et qui tombent et qui tombent.
    Ce ne sont pas ceux-ci avec leur belle voiture, que nous collaboratrices, on ne pourrait même pas se payer qui accepteraient de brandir les drapeaux.
    Surtout pas!!! la place est trop bonne. Quelle images donneraient-ils d'eux à leur direction?
    Voilà pourquoi, la crainte d'en prendre à leur grade!

  10. Cadre dans l'entreprise, je découvre ce dernier commentaire. Si c'est le cas pour certains, de privilégier des "avantages" que nous avons sans juste retour de leur fonction, c'est bien dommage, mais ils y en a beaucoup qui ont une charge de travail énorme avec des kilomètres à la journée qui ne se comptent plus.
    Partir le matin à 7h00 et rentrer le soir à 19h30-20h00, personnellement, c'est mon quotidien. Mes enfants sont grands maintenant mais ils auraient été plus petits, je ne sais pas si le tout aurait été compatible.
    Nous sommes encore beaucoup à donner pour les agences, ne mettez pas tout dans le même panier.

  11. Bonjour,

    Je ne résiste pas au plaisir de partager cet article de CercleFinance avec vous. Sachez qu'on ne fait pas des km et des heures pour rien. Non ça n'est pas pour nous et nos formidables 30 euros, mais pour des intérêts bien plus importants….. A côté de tout ça la vie de famille des salariés c'est tellement peu, ne soyez donc pas mesquins. On dit merci la World Company et bonne année les actionnaires !!!!!

    " Adecco gagne 2,5% à Zurich, aidé par des propos de Credit Suisse qui réaffirme son opinion 'surperformance' et remonte son objectif de cours de 65 à 75 francs suisses dans une note consacrée au groupe suisse et à son pair néerlandais Randstad.

    Au total, nous anticipons un peu moins de 800 millions d'euros de retours aux actionnaires d'Adecco en 2017 (répartis pour moitié en dividendes et moitié en rachats d'actions), ce qui équivaut à 7,5% de sa capitalisation de marché actuelle', affirme l'analyste. "

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici