Une telle carotte motive-t-elle ?
Dans un récent article, nous posions, sans grande conviction il faut l’admettre, la question « Allons-nous enfin percevoir une participation aux bénéfices ?«  Aujourd’hui la réserve n’est plus de mise et la réponse à cette question est devenue on ne peut plus officielle : non, il n’y aura pas en 2017 de participation aux bénéfices au titre de l’année 2016

Nous avions, hélas, raison et une fois de plus les salariés ne profiteront en rien des belles performances du groupe. C’est un choix de gestion et l’année prochaine encore, la direction reviendra vers nous pour déplorer, avec des mines de Mater dolorosa, les déplorables résultats de l’enquêtre GPTW, le turn-over, la difficulté à attirer de nouveaux talents, la baisse de motivation et tralala tsouin tsouin…
Pendant ce temps, l’actionnariat gorgé d’argent public (CICE, allègements,…) et tout émoustillé à la perspective du rachat d’actions pour un montant de 300 millions d’euros – trois-cents-millions-d’euros-Mesdames-Mesdemoiselles-Messieurs – maintient ses dividendes et rêve déjà à de prochains juteux boursicotages.

Notre action immédiate portera sur l’analyse des remontées de dividendes ces dernières années et dès la semaine prochaine, la Commission économique du CCE planchera avec ses experts sur le sujet.

9 Commentaires

  1. Eh bien voila, tout es dit ! Y aura rien à se mettre sous la dent, sauf pour les actionnaires et surement les magiciens qui auront su sortir le lapin (les sous) du chapo (à verser aux salariés)!

  2. Ben il n'y en aura plus autant le dire tout de suite.On bosse pour remplir les caisses du groupe et on est prié de trouver ça normal.
    Comme ils disent la porte est grande ouverte pour ceux qui ne sont pas contents

  3. Et on continue encore et encore ce n'est pas le début d'accord d'accord… une petite modification des paroles se devait d'être faite. Honnêtement comment peut-on continuer à motiver des permanents des intérimaires avec de tels arguments ou je dirais non arguments. Très honnêtement à quand le prochain plan pour peut-être avoir un morceau de la carotte et se barrer de cette boîte de M.

  4. Ce n'est pas normal. Tous les jours on se casse à faire notre job comme il le faut. Quand je vois le bonheur de certains homologues chez des concurrents. En plus, on nous retient avec cette clause… Tu parles d'une prison dorée.
    Surtout pour se tuer à la tâche pour gagner quoi… des clopinettes ! J'ai choisi Adecco pour l'image, l'enseigne de leader et j'en passe, à l'époque j'aurais dû aller chez PROMAN ou encore notre interim locale, j'aurais mieux gagné ma vie 🙁

  5. Peut-être une stratégie d'écrémage naturel. On augmente tout le monde pour acheter «une paix sociale» pour éviter un tempête, sur les augmentations individuels, on saque celles et ceux que l'on veut voir partir mais le fond reste le même.
    Nous sommes trop nombreux dans le navire. C'est du concret que je vous avance, certaines et certains se reconnaîtront peut-être, et j'en suis navré.

  6. Et pendant ce temps, on va nous relancer sur les PDM qui se cassent la figure
    Et pendant ce temps, nos actionnaires s'en mettent plein les poches,
    Et pendant ce temps, ton informatique ne fonctionne
    Bref, plus belle la vie encore une fois pour tout là haut

  7. Super! Quel bande de c…. ils nous ne donnent rien et ils se font de l'argent grâce à nous les employés! Inadmissible

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici