Le Directeur d’Agence fait-il partie d’une espèce de salarié menacée ? Difficile de ne pas le croire lorsque l’on voit ce qui se dessine dans la réorganisation du réseau dans les grandes villes. Nous savons maintenant, au moins depuis le mois de juillet que les OneRoof ne conserveront, à terme, qu’un seul Directeur d’agence. Il ne s’agit pas d’une révélation venue d’on ne sait où mais d’informations disponibles dans le procès-verbal du Comité central d’entreprise. Cela peut sembler aujourd’hui évident mais pourtant que d’incrédulité nous rencontrions, jusque parmi certains élus, lorsque dès le 1er mars, nous annoncions que « « One Roof mène naturellement à One Man », pronostic que nous confirmions le 8 juin dernier dans un article on ne peut plus explicite, titré « Combien restera-t-il de Directeurs d’agence à fin 2018 ?« . En cliquant sur les liens proposés, vous pourrez sans problème relire nos analyses prédictives dont nous n’avons pas une virgule à retirer.
Numériquement parlant les effectifs de Directeurs d’agence vont donc évidemment connaître une importante décrue dans les douze mois à venir, notamment dans les grandes et moyennes villes. « Adecco des champs » devrait provisoirement mieux s’en tirer, tout au moins jusqu’à la deuxième étape de la restructuration en cours. Est-ce à dire que ce seront autant d’emplois supprimés ? Non, bien sûr, car d’autres fonctions seront proposés aux perdants de cette vaste loterie nationale. A condition, bien entendu, d’être retenus sur les nouveaux postes proposés et de renoncer définitivement à la fonction de Directeur d’agence. Les offres correspondront aux uns mais pas à d’autres pour lesquels ne restera plus que la mobilité externe, comme l’on dit dans un langage très RH. En gros la valise et bonjour chez vous ! Il ne fera pas bon rester isolé… Nous ne pouvons pour l’instant révéler l’ampleur de l’implantation des OneRoof sur le territoire national mais simplement vous assurer qu’un processus de grande ampleur est bel et bien lancé et que les cadres concernés ne devraient pas tarder à être approchés.
N’hésitez pas à contacter votre élu CFE-CGC le plus proche de votre lieu de travail. En effet, qui mieux qu’un syndicat dédié aux cadres sera à même de vous comprendre, vous conseiller et vous défendre ? Qui vous a autant dit, prédit, écrit et annoncé les réorganisations et évolutions de l’entreprise et leurs impacts et ce depuis plus d’une décennie ? Vous devriez aisément trouver réponse à ces deux questions.

11 Commentaires

  1. Eh oui, depuis l'année dernière, ils y sont allés molo, s'en sont pris à celles ou ceux qui ne disaient trop rien mais aussi celles et ceux qui pouvaient peut-être trop en dire.
    Alléger la voilure un élu avait dit, une DZ avait dit: Penser ça… même pas vrai… Adecco, faire ça! Quelle idée!!! et pourtant, cet élu n'est plus là…des bruits disent qu'il aurait même eu une petite enveloppe… pour se taire ou pour s'excuser des peaux de bananes qu'on lui a mis sur son chemin.

  2. C'est clair et mathématique, attention aux nouveaux postes qui seront proposés, j'ai des idées: responsable optimisation des ressources, responsable j'arrête je serais capable de leur donner des idées qu'ils n'ont pas encore

  3. Les tentatives de manipulations de la direction sont monnaie courante. J'en ai fait les frais et le seul syndicat qui n'est pas vendu, ne serait-ce que par la bonne intelligence de ses membres, c'est la CFE CGC. J'ai voulu faire confiance à l'UNSA, bien mal m'en a prit. Seul les recruteurs ou des coll du MO les intéresse et gère ce syndicat un peu trop complaisant !

  4. On en parle pas mais avec les one roof, cela veut dire à court ou long terme, disons 2019, les centre de service n'existeront plus !! Les gestionnaires de compte retourneront en agence comme au bon vieux temps ! Du coup il y en aura peut être de trop…

  5. Bonjour "Anonyme de 21H18"

    Merci de ta contribution et de ton commentaire mais je rappelle une règle simple : on ne cite ni une organisation précise, ni, encore moins, une personne. J'ai failli ne pas publier ce message qui met à l'index l'une des organisations syndicales chez Adecco.
    Il est tout à fait possible de s'exprimer et de passer des messages forts sans nommer particulièrement telle ou telle organisation ou salarié.
    Pour le reste chacun est libre de se déterminer et de juger en son ême et conscience qui est le mieux apte à prendre sa défense.

  6. Je vous confirme que nous allons avoir une cure d'amégrissement avec le remplaçant de Roberto, c'est un cost killer !!!! chaud devant ça va être la fete au réseau, on en reparlera dans quelques temps du nouveau daf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici