Là, ce ne sont pas nos prévisions, ni encore moins notre imagination qui s’exprime, ni même une variante du calendrier chinois mais le projet tout ce qu’il y a d’officiel de l’entreprise : 2018 sera bel et bien l’année du One Roof. Il en est prévu, comme chacun sait, plusieurs dizaines dans le réseau national, c’est-à-dire dans toutes les villes grandes et moyennes. Nous voici à la veille de l’agence unique dans l’ensemble des communes de France. Cette énorme réorganisation était bien entendu prévue et même prévisible depuis longtemps mais aujourd’hui l’entreprise passe en mode action.

Nous connaissons l’inquiétude de nos collègues Directeurs d’agence qui ont bien compris que leur fonction se trouvait aujourd’hui en première ligne de la restructuration : c’est bien leur nombre qui va le plus diminuer dans les mois à venir. Il ne devrait pas y avoir, selon la direction, de diminution globale du nombre d’emplois mais simplement une mobilité horizontale permettant, très théoriquement nous y reviendrons, à chaque Directeur d’agence évincé, de retrouver une autre fonction de cadre dans l’entreprise. A condition, au nom d’une équité souvent malmenée, de postuler sur un autre poste et… d’y être retenu… Il nous est affirmé que « Comme pour tout recrutement réalisé au sein de l’entreprise, ces recrutements se réaliseront sur la base de l’adéquation entre les compétences attendues pour chaque opportunité managériale créée, et celles acquises par les candidats ainsi que leur potentiel à les renforcer ou à en acquérir de nouvelles. La performance de chacun, sa motivation, ses savoirs, savoir-faire et savoir être, seront également et naturellement pris en compte« . Ouais, bon, ça ne mange pas de pain mais est-ce vraiment tout à fait rassurant ? 
Vous êtes Directeur d’agence depuis une quinzaine d’années et l’on estime, pour faire très simple, que vous ne possédez pas toutes les qualités requises pour devenir Directeur de One Roof  (cet horrible intitulé devrait être prochainement modifié) ou Directeur de ville. Bref, vous n’avez pas la carrure vous laisse-t-on comprendre.  Il vous faut donc postuler sur un autre poste, si possible de cadre et, pendant que l’on y est, à un niveau de salaire à peu près équivalent. Vous voici donc candidat sur un poste pour lequel vous devrez subir un recrutement lambda comme si vous étiez un candidat extérieur. Il faudra vous vendre, convaincre de votre intérêt pour le poste et l’entreprise, commenter votre CV, etc.. Vous êtes chez Adecco depuis une quinzaine d’années mais on ne vous connait plus. Paraitrait que c’est une question d’équité.
Inutile de préciser que quantité de Directeurs d’agence ne seront pas forcément retenus sur les postes en question, d’autres les refuseront, les estimant en-deça de leur fonction antérieure. L’ultime étape se résumera, pour tous ceux-là, à une sortie, si possible honorable, de l’entreprise.
Plus que jamais il est essentiel pour tous les cadres et les salariés en général, de rester en alerte, informés et défendus. Ne pas être syndiqué aujourd’hui, dans le contexte actuel, c’est un peu comme rouler en auto, de nuit, par temps de brouillard, à 150 km/h et sans ceinture. Né sous une bonne étoile, on peut bien sûr s’en tirer, mais…
Cadres, rejoignez la CFE-CGC, adhérez au seul syndicat catégoriel exclusivement dédié aux cadres et à l’encadrement et par conséquent le mieux apte à vous défendre. Tous nos élus et délégués syndicaux sont des cadres expérimentés dans l’entreprise.

5 Commentaires

  1. One Roof = One man comme vous le dites
    Les autres vont se voir proposer des postes sur mesure,on se souvient des directeurs de clientèle poste créé juste pour recaser les DA en rab après le PSE

  2. Ce sera le même résultat d'après ce que j'ai compris. On m'a dit que les autres postes de cadres seront rattachés aux Directeurs de ville et non plus aux DZ. Difficile à admettre si c'est ça. Si tu n'es pas retenu Directeur de ville ce sera une régression !!! Et après ? Ce seront les robots qui nous remplacerons de toute façon nous sommes morts dans peu de temps !!!!!!!

  3. Eh oui, vous l'aviez dit CFE CGC, j'avais alimenté également de part mon vécu de l'époque. Attention aux belles alliances des dernières années qui vont inévitablement se déchirer car beaucoup auront du mal à vivre une régression.

  4. Depuis le nombre d'années où je donne pour l'entreprise, on vient de me proposer un poste bidon! Merci! Bravo! Belle état d'esprit

  5. On a tendance à s'isoler quand ça ne va pas. Il ne faut pas se laisser faire et demander conseil à la CFE CGC à la moindre inquiétude. C'est ce que j'ai fait et maintenant ils me suivent et m'aident beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici