« C’est nous qu’on est des princes » aurait gloussé l’un des oligarques
Goldman Sachs, Manpower,
Coca-Cola, Danone…Une centaine de dirigeants de multinationales
françaises et étrangères sont invités au Château de Versailles, le 22
janvier, pour un sommet de l’attractivité.

C’est le gotha mondial des multinationales de l’industrie et de la finance qu’Emmanuel Macron va réunir, lundi 22 janvier, au Château de Versailles pour un grand sommet de l’attractivité.
Objectif : leur vendre la destination France. 
Au total, une centaine de
PDG ou DG de grands groupes. Du côté des étrangers, seront présents
Lloyd Blankfein, le CEO de la puissante banque d’affaires Goldman Sachs,
Dominic Barton, le patron de McKinsey, David Abney, à la tête du groupe
de transport UPS, Jonas Prising, le CEO du géant de l’intérim Manpower,
James Quincey, patron de Coca-Cola, Bill McDermott, le PDG du groupe de
services informatiques SAP et enfin Richard Liu, CEO de JD.Com, le
géant chinois de la vente en ligne. Côté français, le chef de l’Etat a
invité Maurice Lévy (Publicis), Jean-Laurent Bonnafé (BNP Paribas),
Thomas Buberl (Axa) et Emmanuel Faber (Danone).
Dans
l’après-midi, tous ces dirigeants rencontreront plusieurs ministres
français, notamment Muriel Pénicaud (Travail) et Bruno Le Maire
(Economie) qui viendront leur expliquer les réformes dans leurs domaines
respectifs. Avant d’écouter dans la soirée le discours d’Emmanuel
Macron.

Source : Challenges.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici