L’utilisation d’internet permet aujourd’hui la mesure permanente de la satisfaction du client par la multiplication des sondages en ligne. Que l’on aille au restaurant, à l’hôtel, à sa banque, dans un garage ou que l’on achète tout simplement une paire de chaussures, des fournitures de bureau ou un appareil électroménager, pour peu que l’on aie eu la faiblesse de laisser son adresse courriel, nous sommes aussitôt sollicités pour répondre à un questionnaire de satisfaction dont on ne sait trop le traitement qui lui sera réservé. Outil d’amélioration permanente de la qualité, certes, mais aussi sorte de moyen de dénonciation anonyme et véritable menace planant au-dessus de la tête des salariés – « comment évaluez-vous l’accueil qui vous a été fait ? » ; « votre interlocuteur vous a-t-il présenté telle ou telle offre ? », etc. – ces sondages fournissent aux employeurs un moyen inespéré de surveillance indirecte des salariés et viennent étayer de façon inespérée leurs dossiers de licenciement.
Mais puisque nous sommes dans la mesure de la satisfaction, il faut en accepter toutes les conséquences. Ainsi, le site internet américain Glassdoor permet-il aux salariés actuels ou anciens d’évaluer anonymement l’entreprise dans laquelle ils travaillent ou ont travaillé, l’environnement de travail et le management. Et parfois, ce n’est vraiment pas triste… Ainsi, nous sommes tombés, un peu par hasard, sur les avis concernant Spring. Y avons-nous appris grand chose ? A vrai dire non, mais plutôt obtenu confirmation de nos alertes et mises en garde répétées depuis plusieurs années. Une confirmation que viennent sanctionner chaque année les résultats de l’enquête GPTW. Sur le site, les avis se répartissent en trois catégories : avantages, inconvénients, conseils à la direction. Nous vous livrons quelques extraits non retouchés et publiés tels quels sur le site : 

Avis positifs :
« Bonne ambiance, possibilité d’évolution, management horizontal, favorise la pratique du sport en entreprise »
« Lorsque l’on découvre le domaine c’est une excellente école »
« Polyvalence du poste (Recrutement et commercial) »
« Les équipes sont jeunes et dynamiques, ce qui facilite l’intégration des nouveaux arrivants »

Avis négatifs :
« Peu de moyens (surtout informatique) et des directeurs peu compétents »
« lourdeur des process et manque de flexibilité »
« Un turn-over explosif (pas le temps de faire connaissance que certains nouveaux arrivants sont déjà partis) »
« 80% des effectifs sont des étudiants (stagiaires/alternants) »
« Manque d’écoute / pas de remise en question / Managers peu disponibles … Dérouler
Le mode de rémunération du variable est plutôt complexe, et semble plus favorable à l’employeur qu’au collaborateur »
« Beaucoup de consultants sont incompétents dans la connaissance des secteurs pour lesquels ils recrutent »
« Hormis des managers avec des dents qui rayent le parquet, la plupart des
collaborateurs voient leur entrée chez Spring comme un passage et pas
comme un investissement de long terme, ce qui semble plutôt dommage »

« Peu de reconnaissance, salaire fixe bas, pas de participation ni intéressement »
« Embauche sur un poste qui n’avait rien à voir avec mes expériences puis
ont attendus de moi que je comprenne tout tout de suite. Du grand
n’importe quoi »
« mauvais management »
« La pire entreprise à travailler pour, pas d’intégrité, aucune considération pour les autres »
Conseils à la direction :
« En résumé ? Recruter avant tout des managers de bureau COMPÉTENTS ! »
« Vision
courtermiste. Il faut penser davantage sur le long terme désormais si
Spring veut devenir un acteur de taille sur son secteur d’activité »
« Proposez un système de variable plus accessible à tout le monde (par
exemple par mois avec un pourcentage et un objectif plus facile à
atteindre) »
« Peut être écouter ses salariés »
« Être plus rigoureux et respecter un peu mieux l’humain »
« Respectez le code du travail et ayez de la considération pour vos employés »
« Arrêtez la microgestion et apprenez à traiter vos employés avec respect »
Voilà, arrêtons-là… Difficile pour une organisation syndicale dédiée aux cadres comme la notre de lire cette suite de témoignages, parfois positifs mais le plus souvent accablants. D’autant qu’ils coïncident avec les alertes que nous remontons à longueur d’année à la direction. Combien de fois avons-nous, en effet, évoqué dans les instances un turn-over ahurissant, un manque de moyens criant, des objectifs déconnectés de la situation réelle… ? Nos adhérents et sympathisants nous font régulièrement les mêmes remontées et commentaires. Pour en connaitre un certain nombre, nous affirmons que les cadres de chez Spring méritent mieux que cela. Mieux que cette image véhiculée à l’extérieur de l’entreprise. Professionnels et engagés, ils ne demandent qu’à pratiquer au mieux un métier que non seulement ils aiment mais pour lequel ils affichent souvent une grande fierté.
Nous ne saurions trop leur conseiller de contribuer à faire grandir leur entreprise en participant au dialogue social, en s’engageant auprès de l’organisation syndicale dont 100% des élus sont des cadres. Le premier acte d’engagement, le plus simple qui soit, demeure l’adhésion. Ne restez pas isolé(e), rejoignez-nous. Vous méritez beaucoup mieux que ce que disent les témoignages que vous venez de lire. 

 

3 Commentaires

  1. Moi je tiens grâce à l'équipe sinon ça fait longtemps que je me serai tiré. J'ai la chance d'avoir de travailler dans une équipe solidaire

  2. Je valide les commentaires … ayant travaillé une dizaine d après dans l’entreprise dont 2 chez spring , j’ai préféré partir …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici