Gauchers s’abstenir !

C’est reparti pour l’opération CEO for One Month,sorte de « Vis ma vie » consistant à sélectionner un étudiant censé accompagner pendant un mois notre Chief Executive Officer, disons notre PDG, ce sera plus simple, dans l’ensemble des activités liées à sa fonction. C’est le genre de mission d’intérim sympa proposé au candidat qui aura su convaincre le jury lors d’un processus complexe de sélection étalé sur plusieurs semaines.


Les candidats doivent prouver au moins deux ans d’expérience professionnelle et disposer d’un bon niveau d’anglais. Puis commence le parcours du combattant : test de personnalité et de compétences permettant de jauger les capacités et qualités de l’impétrant. Ensuite ce sera aux recruteurs de chez Spring de mener un entretien téléphonique destiné à sonder au mieux les motivations réelles du candidat. Ceux qui sont présélectionnés sont invités à participer à un « serious game« . De ce côté-ci de la Manche et de l’Atlantique on parlerait plutôt de « jeu sérieux », destiné à évaluer l’adéquation entre son profil et celui défini par le service Ressources humaines.

Pour les candidats les plus patients maintenant toujours leur candidature, ce sera l’exercice d’entretien vidéo, un test de valeurs définies par The Adecco Group. Bonifiant avec les années, j’éviterai tout commentaire. Les 12 meilleurs candidats participent ensuite à l’épreuve ultime : le
Bootcamp (faudrait voir à vous acheter un dico français-anglais ! Quitte à le passer en note de frais). Pendant plusieurs jours, c’est au siège lyonnais de The Adecco
Group
que ces jeunes talents découvriront chaque jour de nouvelles
épreuves et feront connaissance des collaborateurs. Six d’entre eux auront
l’inestimable chance de partager le quotidien de nos dirigeants puis s’exprimeront
ensuite devant le grand jury : un oral devant 10 grands patrons qui
aideront Christophe Catoir à trancher définitivement.

Mais contrairement à ce que pourrait faire craindre pareil process exigeant, l’ensemble des étapes se déroule, parait-il, dans un climat convivial comme en témoigne le lauréat de l’an dernier affirmant « Quant à
l’entretien téléphonique, j’ai été surpris de la bienveillance de
l’échange. J’ai eu le sentiment d’être écouté : c’est très
gratifiant ! ». Important d’être écouté… nous on achète !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici