L’intérim 2.0 c’est maintenant !

4

Heureusement qu’il y a les réseaux sociaux pour nous informer car si l’on comptait sur les circuits officiels et conventionnels nous resterions souvent sur notre faim et en décalage avec la marche de l’entreprise. Ainsi, au hasard d’une connexion sur Linkedin, nous apprenons que notre récente acquisition, QAPA, se présente officiellement et en toute simplicité comme « QAPA, Solution digitale Adecco ». Le cadavre de Adecco Quickmatch encore tiède, voici que la startup chèrement acquise se revendique fièrement comme notre solution digitale exclusive.

Puis, peut-être trop curieux de nature, nous apprenons dans la foulée que se crée (encore) une nouvelle structure à l’enseigne fort peu tricolore : « Onboarding Team France » qui se revendique comme point d’entrée administratif et réglementaire pour les clients. Késaco ? De quoi qu’on cause ? Pour en savoir plus, il suffit de lire les documents présentés ici et là au réseau – dans le dos des instances mais nous n’en sommes plus à un délit d’entrave près – pour apprendre que l’équipe en cours de constitution se positionnera comme interface entre l’entreprise et les clients pour tout ce qui touche au réglementaire, à la législation et à la tarification. Pour être plus précis, ni les agences, ni les centres de Middle Office n’auront plus, par exemple, la possibilité de créer, modifier ou supprimer un tarif. Tout passera par Onboarding Team France. Les choses deviennent-elles claires ? On ne vous fait pas de dessin ?

Tout va très vite et aujourd’hui que reste-t-il à l’agence ? Quelle autonomie pour le Directeur d’agence ou de site. Il n’est plus maître de son rythme commercial, de ses prix, de créer un tarif, de recruter ou se séparer d’un collaborateur, etc. L’entreprise prépare à marche forcée l’intérim sans agences et ce n’est évidemment pas pour dans 10 ou 20 ans comme semblent étonnamment le croire encore quelques-uns de nos collègues les plus ingénus. Nous allons assister dans les deux à trois années qui viennent à la quasi disparition du réseau physique. Voilà, au moins c’est dit. Franchise, lucidité et clairvoyance ont toujours guidé notre action depuis dix-sept ans et nous n’avons aucunement l’intention de modifier le cap et de nous adonner aux lâches facilités de la langue de bois et de la périphrase..

Notre rôle consiste à accompagner au mieux et à défendre les intérêts des salariés menacés dans leur emploi. Aujourd’hui déjà, le turn-over s’aggrave et les contentieux et litiges se multiplient pour atteindre un niveau inquiétant. Ne restez surtout pas seul(e) et isolé par les temps qui courent. Appelez l’un des élus de votre choix de l’organisation qui vous défend réellement. Faut-il la nommer ?

4 Commentaires

  1. Faut il réellement en être étonnés ?!
    Depuis le temps qu’on nous demande d’automatiser un maximum, de cibler les clients…
    Depuis combien de temps nous fait on prendre des vessies pour des lanternes ?
    Nous pondre un concours (un belle carotte oui), avec des pauvres pré requis qui sont cousus de fils blancs.
    On nous demande de scier la branche sur laquelle on est assis. (je radote mais promis c’est pas l’âge, je n’ai pas encore un pied dans la tombe ^_^)
    On nous a demandé de chiffrer les temps que nous prennent nos taches, ou le temps que nous prends un client : est-ce pour notre bien être et répartir les charges, ou calculer un ratio coût/rentabilité ?

  2. Cher Déses-poire il faut que tu revois tes principes : c’est fini la qualité de services, c’est ringard !
    Aujourd’hui tu factures et tu cherches pas à comprendre
    le coup de rabot ne va plus prendre grand chose on est déjà pas mal tondus !

  3. Recrutement, administratif, prix, tarifs hors des agences ! Les DA et commerciaux c’est pour quand ?
    Il reste quoi à virer des agences avant de les fermer ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici