Dès cette semaine et donc bien avant le Beaujolais Nouveau, voici les budgets nouveaux qui devraient  arriver dès cette semaine pour un certain nombre de nos collègues. Nous sommes prévenus : ils seront ambitieux… Risque de crise financière et par conséquent économique en 2022 ? Connais pas. Coup de Trafalgar sur l’immobilier ou la scène internationale ? Qu’est-ce que vous dites ? De quoi me parlez-vous ? Sous-effectifs chroniques et maintenant structurels entravant notre fonctionnement au quotidien ? Késako ? Perte de parts de marché au profit de QAPA, notre « solution digitale Adecco » ? Veux pas le savoir. Allez chercher du business dans les PME, bar-tabac et salons de coiffure.

Vous l’avez compris, les budgets 2022 risquent fort d’être déconnectés du réel et de ne répondre qu’aux attentes du sacro-saint « Board » et des actionnaires sans se soucier le moins du monde de la conjoncture, ni des réalités internes et externes. S’il fallait commencer à s’encombrer du réel, où irait-on ma bonne dame !

De plus, nous sommes prévenus, ils seront exclusivement descendants, façon courtoise de nous avertir qu’ils seront imposés. Aucune marge de manœuvre sauf peut-être pour quelques anciens auxquels sera concédée l’illusion d’un soupçon de communication. Pour les autres, ce sera jugulaire au menton et petit doigt sur la couture du pantalon. Et gare à ceux qui, par leur manque d’enthousiasme, signifieront un début de désengagement ou le moindre manque d’ambition. Ils viendront immédiatement garnir les listes noires présentes et à venir.

Le système de calcul de part variable dit « Pyramide » ne devrait rien arranger avec son seuil de déclenchement à partir de 75% de réalisation et macache en-dessous. Sans parler du différé de paiement qui générera, comme nous l’avons évoqué à plusieurs reprises, des problèmes de trésorerie insolubles pour nombre de nos collègues. Beaucoup devront sans doute désépargner pour conserver l’illusion d’un niveau de vie envolé et l’écureuil risque de passer un sale quart d’heure. Ajoutez à tout cela une bonne louche d’inflation et le tableau sera complet.

En 2022, jamais il n’aura été aussi crucial de ne pas demeurer isolé et de rejoindre le syndicat des cadres qui vous défend réellement. On vous laisse deviner lequel…

5 Commentaires

  1. Tout est fait pour que les gens partent !! Et de toute façon , il n y aura pas de PSE c est trop cher !!!
    Apparemment Pas mal de RC en ce moment ?? Tout le monde n est pas logé à la même enseigne selon la région mais cela semble être la solution ….
    Triste fin pour des salariés qui ont tout donné à cette entreprise mais tout le monde s’en fout la haut du moment que la machine à cash continue de cracher
    Lamentable …..
    Il est temps de partir avec nos clients et nos intérimaires pour faire le bonheur d’une autre structure plus humaine

  2. Triste… des anciens et des récents partent… des budgets buttom up : MDR. On nous le fait croire. Mais si les budgets de chaque agence de ma zone ne couvrent pas le budget zone… Alors budgets top down. Allez y ! soyez des entrepreneurs boostez vos budgets !

    Tiens! Au fait, on entend plus parler de Sibeth… Toujours dans le groupe ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici