Avec l’achèvement hier du processus de négociations annuelles obligatoires (NAO), la direction vient à nouveau de commettre un geste fort à l’égard des cadres : un doigt d’honneur ou même un bras, selon les appétences. Alors que des budgets hors-sol sont actuellement déclinés dans le réseau et qu’il nous faudra réaliser en 2022 des progressions à deux chiffres tant en chiffre d’affaires qu’en marge brute et en Ebita, nous allons entrer dans la treizième année sans augmentation générale.

Seules les fonctions de Responsable de recrutement, Chargé de recrutement (Solutions et PME), Assistant de gestion  et Gestionnaire de compte bénéficieront d’une modeste augmentation. Il s’agit nous avoue-t-on un peu honteusement d’un prime « rattrapage du marché ». Un modeste et très relatif rattrapage lorsque l’on sait que les nouveaux embauchés à ces postes se voient proposer des salaires fixes souvent supérieurs de 100, 150, 200 euros voire davantage à ceux de permanents en fonction depuis de nombreuses années aux mêmes fonctions. Marché oblige nous dit-on : aucun candidat n’accepterait les salaires des salariés en place… Bel aboutissement d’un dialogue social trop longtemps complaisant mais aussi, il faut avoir le courage de le dire, d’un manque de mobilisation de nombre de nos collègues.

Encore sous le choc, nous ne débattrons pas davantage pour le moment mais vous proposons ci-dessous le tract envoyé aux agences.

 

Pour tous les autres,

13 Commentaires

  1. NAO on n’y a pas pensé , ils l’ont fait….c’est du grand TUCHE, rien la 1ère année ok, rien la 2ème ok……3………..4…….5…..6….7..8….9..10…..11…..12….et bien presque rien la 13ème année c’est fait, comme dirais Raymond DEVOS, presque rien c’est déjà le début de qq chose

    Ce qui me chagrine le plus , c’est la résignation des collaborateurs du Groupe qui se lamentent mais qui ne réagissent pas, ne s’expriment pas sur ce blog hors mis les irréductibles Gaulois, même sous couvert d’anonymat respecté ici

  2. je vais monter la fronde des DA sur le système de rem, parce que là c trop on est rémunéré sur des indicateurs que nous ne maitrisons pas c un scandale d’état !!! on passe sur des rem au trimestre qui vont correpondre à 1 mois de variable !!!!!

  3. Comment diviser les équipes ? Qu’avons nous fait de mal pour ne pas avoir d augmentation comme les autres ? C’est injuste . Nos salaires stagnent et ceux de nos jeunes collègues se rapprochent ou nous dépassent ! C’est bien pour eux mais un peu d équité et de reconnaissance svp ! Vous allez nous faire fuir et d ici peu !

  4. Les résultats sont tombés il manque 1000€ de variable entre l’ancien et le nouveau système pour la part.
    La société aura ce pour quoi elle paye : rien

  5. Il semblerait que les commerciaux ne soient toujours pas reconnus. Ce n’est pas le meilleur moyen pour gagner des parts de marché !

  6. En même temps les commerciaux ont leur demande d’être ambassadeur whatsapp et de faire du recrutement en plus de visiter des sociétés qui recherchent de la main d’œuvre introuvable.
    Bande de fainéants qui se promènent le jeudeal pour satisfaire les désirs sadomaso e Bruno VADOR.
    Une honte cette société.
    Quand je pense que certaines approches de concurrents me proposent 10% de MB des résultats de la structure comme variable…

  7. Plus il y aura de départs de cadres plus la direction sera satisfaite. C’est évident que c’est le but pour pouvoir tout digitaliser

  8. Douche froide, horreur.
    Comment un Christophe Catoir qui avait l’air d’avoir une pointe d’humanité peut laisser faire ça.
    Les salaires sont tombés : agence ultra performante depuis toujours, équipe investie et sans problème. Salaires impactés par la part de marché et ce nouveau système qui met les gens dans la mouise.

  9. Je suis SURPRIS parce que nous avons eu aucune communication de votre part sur les variables qui viennent de tomber ! contrairement à vos collègues

  10. Cher Pingouin, merci de l’intérêt que tu portes à notre site et de ta remarque.
    Sur le sujet de la rémunération variable et de sa disparition plus ou moins complète, nous avons tout dit et tout écrit. Que dire de plus ? Que les variables qui viennent de tomber sont décevants, décourageants, enrageants, humiliants ? Bien sûr !
    Ce mardi, la mise à jour de notre site porte précisément sur le sujet. Nous avons tout essayé jusqu’à un mouvement de gréve, malheureusement peu suivi, le 18 mai dernier. Puis il y a eu un tract, des articles sur notre site, quantité de discussions téléphoniques avec nos collègues, des courriels, des SMS.
    Faute d’une mobilisation suffisante des salariés, la direction continue à avancer.

    Nous restons mobilisés, à l’écoute, capables de fédérer toutes les bonnes volontés pour mettre un sérieux coup de frein à la boulimie d’une direction essentiellement occupée à perfuser l’actionnariat.
    Rejoignez-nous avant que la direction n’impose de nouvelles régressions et de nouveaux tours de vis.

  11. M CATOIR,
    comment est ce que vous pouvez laisser faire cela ?
    cela fait 18 ans que je suis dans l’entreprise et j’ai toujours touché du variable chaque mois, certes avec différents systèmes avec des hausses et des baisses mais là ça va trop loin, comment voulez vous avoir des équipes motivées avec un variable au trimestre et encore sans aucune garantie d’en avoir si ce n’est une baisse de 2/3 du variable;
    je trouve donc que vous êtes en complet décalage avec les valeurs que vous avez toujours su porter au niveau du groupe par rapport à ce système de rem, vous êtes donc du coté de ZURICH et nous ne pouvons plus rien pour vous, à moins que nos RH soient poussés à revoir la position devant la fronde qui s’installe

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici