La fin d’un modèle économique ?

Nombreux sont nos collègues à avoir entendu parler de ce nouveau service à l’intitulé fort peu francophone « Onboarding Team Business Service« , sans pour autant mesurer toutes les conséquences à venir de cette nouvelle organisation. Après avoir sorti l’essentiel de la prestation administrative avec AGF, l’entreprise accélère l’externalisation du recrutement avec la structure « Carreer Center » et avec « Onboarding Team Business Service » s’en prend maintenant aux aspects les plus sensibles de l’administration des ventes et de la relation clients. Cette structure est dédiée, nous affirme-t-on, à la collecte et au paramétrage, dès les prémices de la relation avec le client, des informations administratives du client portant aussi bien sur les référentiels de paie que sur la création des tarifs et horaires.

Bien sûr, comme chacun sait, l’enfer est pavé de bonnes intentions, et l’argumentaire de la direction aurait de quoi séduire si l’on ne comprenait qu’il s’agit d’un énième dépouillement des agences de leurs bonnes raisons d’exister. On nous vante une clarification de la gouvernance avec nos clients, une amélioration des processus et de la collaboration, grâce à une « équipe d’experts dédiés au maintien des référentiels clients » et surtout des « interlocuteurs privilégiés et uniques sur la partie administrative ». Quant aux clients, ils devraient frôler le nirvâna avec un contact dédié pour les sujets administratifs, une amélioration de la qualité de service – et pan sur le nez des équipes agence ! -, une diminution du nombre d’erreurs et d’anomalies, bref une amélioration de la prestation administrative.

Bien sûr, nous connaissons la ritournelle : « il n’y aura pas d’impact social, ni sur l’organisation des agences et du Middle Office et donc tout change pour que rien ne change. Il ne s’agirait juste que d’une « aide supplémentaire » destinée à favoriser l’homogénéisation des informations reçues en matière de paie et de tarification. Côté marketing, disons que c’est propre mais qu’en sera-t-il vraiment à terme de toutes ces externalisations ?

C’est en effet, selon nous, une fonction essentielle que l’on retire à nouveau aux agences, un peu comme si celles-ci devaient s’effacer au profit de structures centralisées et de la digitalisation… Car, résumons la situation : si après avoir externalisé les tâches administratives, la gestion et le recrutement, on en vient à confier la tarification et l’administration des ventes à « Onboarding Team Business Service« ,que reste-t-il essentiellement aux agences hormis la fonction commerciale ?

Qui parie avec nous que la prochaine étape consistera à vider également les agences de cette fonction essentielle au profit de structures nationales, régionales, de pôles commerciaux avec directeurs des ventes et leurs équipes ? Allez on prend les paris ! Que vous soyez joueurs ou non, parieurs ou non, rien ne vaut une bonne assurance professionnelle, un soutien permanent, des conseils personnalisés : adhérez à la CFE-CGC.

3 Commentaires

  1. J’ai le sentiment que nos DZ l’oublient aussi. Nous devons sans cesse nous défendre. Les agences sont dépouillées et le DA doit se justifier sur la non atteinte du budget. Il faudrait peut-être revoir la politique de l’entreprise avant tout ?

  2. Encore une énième organisation formidable dans laquelle il y aura des collaborateurs qui ne connaissent rien à rien et qui vont fuir au bout de 6 mois mdr et qui héritera des mécontentements clients ?
    Désolant

  3. Il me semble que de l’aide pour nos gros clients nous fera pas de mal… il faut avoir fait bac +6 pour comprendre les contrats la Poste par exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici