M. SMIC nous rattrape…
A partir du 1er décembre prochain le SMIC va passer de 9 euros brut de l’heure à 9,19 euros, soit une hausse de 2,1% comme l’a annoncé la Direction générale du travail (DGT).
Cette hausse  se justifie par l’augmentation de l’inflation estimée à 2,1% (hors tabac) et il s’agit donc d’une augmentation automatique. Pour mémoire, le 1er janvier dernier, le salaire minimum avait connu une hausse de 1,6% qui l’avait fait passé de 8,86 à 9 euros de l’heure. Notons que le SMIC est aujourd’hui le seul salaire a suivre fidèlement l’évolution de l’inflation (officielle), ce qui revient à constater, par déduction logique, que tous les autres salaires connaissent une érosion plus ou moins rapide à mesure de cette inflation.
Le nouveau SMIC s’établira donc à 1 393,84 euros brut par mois (1 095 euros net) et rattrape cette fois les plus bas salaires de l’entreprise. C’est le phénomène bien connu de « smicarisation » qui rend smicards ceux qui, auparavant, se situaient légèrement au-dessus de ce salaire-plancher indexé sur l’évolution de l’indice des prix. Par ce mécanisme purement arithmétique, le nombre de salariés au SMIC ne cesse d’augmenter et était passé en France, par exemple, de 12,9% en juillet 2007 à 14,5% au 1er juillet 2008. Curieusement, on ne dispose plus de statistiques officielles sur ce point depuis 2008. Difficile d’imaginer que cet indicateur se soit amélioré depuis.
Ces informations sont capitales à la veille de l’ouverture des négociations annuelles obligatoires (NAO) à laquelle participeront vos candidats CFE CGC aux élections professionnelles CE et DP.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour !

    Des salaires bas, voir misérables.

    De mauvaises conditions de travail dans l'ensemble, un stress omniprésent selon GTPW (une enquête effectuée et financée et dont les résultats ne semblent pas écoutés, une fois de plus)

    Un métier difficile, des situations d'agressions en agences qui se multiplient.

    Je veux que vous sachiez, vous, personnel permanent (agences), que je vous admire en toute sincérité !

    Mais, si je puis me permettre : SYNDIQUEZ-VOUS et INDIGNEZ-VOUS !!!

    J ai compris la valeur des syndicats trop tard … Il est peut-être encore temps pour vous 😉

    Amicalement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici