Toute la presse économique de ce jour relaie l’information suivante : le groupe Adecco va prochainement lever (la bagatelle de) 480 millions de francs suisses (CHF), soit environ 400 millions d’euros, près d’une demi-milliard d’euros… Ces fonds seront mobilisés au moyen d’une émission d’emprunts sur le marché obligataire, dès le mois de juillet. Des articles titrent « Adecco gâte ses actionnaires » mais le jour où la presse titrera « Adecco gâte ses salariés« , les poules seront déjà dotées d’une solide dentition… On ne peut pourtant s’empêcher de penser qu’avec trois petits millions d’euros (sur les 400), il y aurait possibilité d’attribuer une prime exceptionnelle de près de 1 000 € par salarié permanent.
Mais pourquoi rassembler un tel pactole ? Eh bien, tenez-vous bien et, si possible, asseyez-vous avant de lire la suite. Prévention oblige.
Compte tenu d’une « solide santé financière de l’entreprise » et d’un « cash-flow fort« , selon les termes de la presse économique, le groupe emploiera ces 480 millions au rachat de ses propres actions afin de les détruire, dans le but de réduire le capital-actions. Nous confierons bien entendu à nos experts le soin d’analyser le procédé et ses conséquences possibles et communiquerons sur le sujet dès que possible.
La nouvelle a en tout cas enthousiasmé les milieux financiers puisque le titre a bondi aujourd’hui de 3,14% à la Bourse de Zurich dès la nouvelle connue.
Mais précisons d’ores et déjà que, toujours selon la presse spécialisée, cette énorme levée de fonds empruntés « ne freinera pas les capacités de croissance du groupe ». Ouf ! nous voici rassurés.

2 Commentaires

  1. Tout s'explique !
    PSE en 2009, segmentation du GS, autonomie d'Expert, PDV déguisé en 2012, externalisation des fonctions support à venir, (back et middle office).

    Après tout ceci, ils osent oser nous dire, que l'entreprise va mal …..
    On nous prends vraiment pour de brave c…..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici