Adecco : appel à la grève le 9 avril

Les salariés français d’Adecco, numéro un mondial du travail intérimaire, sont appelés à se mettre en grève le 9 avril par quatre organisations syndicales, notamment au sujet des rémunérations, a-t-on appris mercredi de source syndicale.
L’appel à la grève émane de la CFDT, la CGC, FO et l’Unsa, totalisant quelque 95% des voix aux élections professionnelles, a indiqué à l’AFP Ousmane Cissakho, secrétaire du Comité central d’entreprise et élu Unsa, précisant qu’une vingtaine de salariés avaient brièvement occupé mercredi matin le siège parisien du groupe suisse.
Selon lui, la grève nationale à venir vise notamment à protester contre un projet de changement du système de rémunération qui va conduire à une perte de revenus pour les salariés alors qu’il n’y a pas eu « de revalorisation globale des salaires depuis 2008 », mais aussi sur l’équité, alors que « ces deux dernières années, les salaires des patrons ont augmenté de 20% ».
Adecco France, plus grosse filiale du groupe Suisse, se présente comme le 1er employeur privé de l’Hexagone avec 130.000 intérimaires.

Source : Le Figaro.fr

Les salariés du groupe d’intérim Adecco appelés à la grève le 9 avril

Les salariés français d’Adecco, numéro un mondial du
travail intérimaire, sont appelés à se mettre en grève le 9 avril par
quatre organisations syndicales, notamment au sujet des rémunérations,
a-t-on appris mercredi de source syndicale.
L’appel à la grève émane de la CFDT, la CGC, FO et
l’Unsa, totalisant quelque 95% des voix aux élections professionnelles, a
indiqué à l’AFP Ousmane Cissakho, secrétaire du Comité central
d’entreprise et élu Unsa, précisant qu’une vingtaine de salariés avaient
brièvement occupé mercredi matin le siège parisien du groupe suisse.
Selon lui, la grève nationale à venir vise notamment à
protester contre un projet de changement du système de rémunération qui
va conduire à une perte de revenus pour les salariés alors qu’il n’y a
pas eu « de revalorisation
globale des salaires depuis 2008″, mais aussi sur l’équité, alors que
« ces deux dernières années, les salaires des patrons ont augmenté de
20% ».
Adecco France, plus grosse filiale du groupe Suisse, se
présente comme le 1er employeur privé de l’Hexagone avec 130.000
intérimaires.

3 Commentaires

  1. Bravo !!! Allez à nous de jouer maintenant, parlons en autour de nous, motivons nos collègues !!! Plus d'ancien Adia ou de nouvel Adecco, que des gens qui en ont ras le bol de toutes ces magouilles !!!

  2. Super pour vos actions… Il serait peut être opportun également de lancer cette même communication auprès des presses financières et économiques (JDE => lu par beaucoup de nos clients, L'Express, etc…) afin que cela ait encore plus d'impact sur les marchés financiers… et que les actionnaires voient le cours de l'action se casser la figure : à l'instar de ce que la Sté souhaite faire sur les salaires… Un peu oeil pour oeil, de,t pour dent comme procédé mais il y a un moment ou… les choix d'actions ne sont pas multiples

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici