Voici les principaux points à retenir concernant le mouvement de grève du 9 avril. Rappelons, comme nous l’écrivions mardi dernier que la grève est un droit sacré et inaliénable prévu par la Constitution.
– Il doit s’agir d’une cessation totale du travail. Il est par
conséquent légalement interdit de se présenter à l’agence et d’y rester
passivement et par conséquent de faire gréve sur le lieu de travail.
Pour faire plus simple : pas d’ouverture d’agence.
– Le salarié n’est obligé à aucun préavis de gréve dans les entreprises privées. Pour faire simple, vous prévenez, par courtoisie, qui vous voulez ou non.

– La grève est d’une journée ou demi-journée. L’employeur peut déduire le temps de grève sur le salaire (ce qu’il fait le plus souvent).

– Par respect pour nos salariés et intérimaires, nous vous proposons de
coller une affichette sur la porte de l’agence, avec la mention
« Fermeture exceptionnelle de l’agence ce jour pour cause de gréve.
– Par respect pour nos clients et intérimaires il est préférable de
procéder à un renvoi du téléphone sur le numéro de votre direction
opérationnelle ou de zone car il faut au moins qu’il y ait quelqu’un au
bout du fil pour les informer de la fermeture de l’agence et leur
demander de rappeler le lendemain.
Rappel : 
L’important, c’est avant tout la grève. Dans la mesure du possible et selon la distance, venez soutenir vos collègues sur l’un des quatre lieux prévus en France mais que vous puissiez venir ou non, l’important, c’est de faire grève.

Rappel des lieux et horaires des rassemblement :

PARIS : rendez-vous devant le siège à Paris, 59 bd Malesherbes, de 9 heures à 12 heures

 VILLEURBANNE : 4 rue Louis Guérin entre 9 heures et 12 heures 

TOULOUSE-BLAGNAC : avenue de Normandie Niemen, devant le siège de la DR, de 14 à 17 heures.

NANTES : place Magellan, de 14 à 17heures.

Afin que nous puissions procéder à un comptage indépendant, merci de bien vouloir nous signaler si vous faites grève : nom de la ville de l’agence, département et nombre de salariés en grève.

ou
mouvementsocial.adecco@gmail.com

Lundi sur ce blogue :
Le responsable national de la CFE CGC Adecco s’exprime 

9 Commentaires

  1. Concernant le 44, je pense que nous allons être très nombreux.
    Par contre, je ne suis pas d'accord avec vous sur la durée de la grève. Il est possible de faire grève par demi-journée (surtout si nous sommes à coté du lieu de rassemblement)!
    Trouvez moi le texte juridique.
    Car je pense que certaines personnes viennent justement parce que c'est sur une demi-journée…
    Merci

  2. comme beaucoup je pense j'ai visionné les interventions de notre PDG et directeur financier. Je suis ébahie et scandalisée par ce que j'ai entendu. Quel mépris pour notre travail et notre engagement dans cette société. Et je ne parle pas de nos salaires. Avec leur nouveau mode de calcul, adieu notre variable.Plus nous sommes rentables plus on nous ponctionne."ALLO ALain, ALLO tu te fous de nous,ALLO quoi.." Alors mobilisation générale le 9 Avril.Mon agence sera fermée et les 4 permanents se rendront à Toulouse. REAGISSONS

  3. ET VOILA COMMENT FAIRE BAISSER LES CHIFFRES DU CHÔMAGE !!!

    TOUT VA CHANGER
    ADIEU PRIME DE FIN DE CONTRAT
    BONJOUR PRECARITE…

    Les partenaires sociaux s'accordent sur un «CDI intérimaire»
    05 avril 2013 | Par La rédaction de Mediapart

    Les partenaires sociaux se sont accordés, vendredi 5 avril, sur les grandes lignes d’un projet de contrat à durée indéterminée (CDI) pour les intérimaires.

    Les grands « axes » de cet accord stipulent que ce CDI, prévu par l’accord du 11 janvier sur l’emploi, ne pourra pas avoir de caractère automatique, qu’il ne constituera pas une nouvelle forme de contrat mais relèvera bien du droit commun des CDI avec quelques adaptations à définir et enfin que la rémunération sera au moins égale à celle d’un salarié de qualification équivalente.

    L’accord prévoit également que les agences d’intérim prendront en charge les périodes de non activité du salarié. Celles-ci pourront être transformées en congés ou en formation. Ce CDI intérimaire est censé permettre aux entreprises du secteurs d'échapper aux des côtisations chômages suplémentaires sur les contrats précaires ainsi que d'attirer des salariés plus qualifiés.

    Les agences d’intérim auront le droit de choisir quels salariés pourront bénéficier de ce nouveau CDI. En « contrepartie », la CFDT a demandé une « transparence » sur les critères de sélection et que soient fixés « des objectifs de recrutement » « par branche et par entreprises ».

    De son côté, la CGT s’inquiète que ce CDI devienne « un CDI au rabais » et demande la mise en place d’un « certain nombre de verrous pour que les salariés ne soient pas mis en concurrence.

  4. cdi au rabais
    salaires au rabais
    agence au rabais
    primes au rabais
    effectifs au rabais

    ADECCO SOLDE
    tout dois disparaitre !

    Et les dividendes ???

    VIVE LE N° 0 des relations HUMAINES

  5. C est un véritable cauchemar ce que nous vivons plus tu fais de ca plus tu perds d argent ! À ces conditions là je vais stopper 50% de mon ca avec les AN pourquoi s embêter, de toute façon il n y a plus de variable et ce ne sont pas les garanties qui vont changer la donne, c est une véritable trahison !!!
    C est maintenant qu'il faut maintenir la pression et ne pas lâcher ,quel moyen avons si nous ne signons pas les avenants embêter ?

  6. On ne va ni à l'un, ni à l'autre !
    Tu vois Adecco mettre l'ensemble de son personnel à la porte ?
    Perso, je n'ai pas signé (comme beaucoup d'autres) mon avenant lors du passage vers PeopleSoft V9 et à part une LRAR d'intimidation, il ne s'est rien passé et j'ai toujours mon variable d'antan.

    Donc relax ; tu ne le sais pas, mais c'est toi qui peux mettre la pression.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici