Le projet de budget 2014 fait porter l’essentiel de l’effort fiscal sur
les épaules de la classe moyenne et en particulier sur les techniciens
et l’encadrement (cadres et assimilés cadres). Ils sont confrontés à une véritable déferlante :
baisse du plafond du quotient familial, fiscalisation des heures
supplémentaires, gel du barème pendant deux ans, fin du crédit d’impôts
pour frais de scolarité, fiscalisation de la part « employeur » de la
mutuelle… 
Le ras le bol est à son comble chez celles et ceux qui, par
leur travail, leur formation, leur investissement professionnel sont le
moteur de l’innovation et de la croissance. À quoi bon, si la récompense
est une ponction fiscale confiscatoire et une baisse de pouvoir d’achat
? Baisse du pouvoir d’achat qui risque de se transformer en frein à la
consommation, préjudiciable à la croissance de notre économie… 
Les
techniciens et l’encadrement (cadres et assimilés cadres) sont conscients de la nécessité d’une
solidarité indispensable à l’égard des plus défavorisés comme de la
nécessaire compétitivité des entreprises. Pour autant, ils ne veulent
pas être le « tiers état » du début du XXIe siècle et supporter
l’essentiel du prélèvement fiscal ! La CFE-CGC porte leur exigence d’un
coup d’arrêt à cette augmentation exponentielle des impôts.
 
Voir la vidéo sur le burn-out fiscal de la classe moyenne : 

2 Commentaires

  1. L'Enfer ! On en peut plus ! Que ceux qui ont voté pour ce gouvernement lèvent la main ! on a deux mots à leur dire !

    Ils augmentent sans arrêt les impôts, baissent-ils les dépenses faramineuses de l'état ? Non ! ils continuent à claquer sans problème, ils ont même faillit nous conduire dans une nouvelle guerre !

    Des incompétents, des nuls qui en plus font honte aux citoyens Français avec l'image calamiteuse qu'ils offrent de notre pays.

    On en marre de payer, c'est vrai ! Et on va faire dégager ce gouverne-MENT avant la date de péremption, hop à la benne … à dégager

  2. PS : c'est un peu moche un dindon ! tout en restant dans le thème de la ferme vous auriez pu prendre un joli mouton en train de se faire tondre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici