Communiqué de la confédération nationale CFE CGC

Fiscalité des ménages
La CFE-CGC dit NON !
Les classes moyennes en ont marre d’être plumées !
Deux projets péjoratifs pour la classe moyenne sont dans les tuyaux fiscaux :

• L’individualisation de l’impôt par le prélèvement à la source.
• La non déductibilité de la CSG.
 
Un exemple pour illustrer les conséquences cumulées de ces deux projets : 
Pour un couple de deux adultes avec deux enfants et un revenu imposable global de 55 000 euros, la non déductibilité totale de la CSG représente un supplément de revenu imposable de 3 643 euros et une perte de pouvoir d’achat de 459 euros.

Pour ce même couple, l’individualisation de la fiscalisation (retenue à la source) pourrait coûter jusqu’à 3 000 euros d’impôts en plus.
 

Soit près de 3 500 euros d’impôts en plus à payer, donc 3 500 euros en moins de pouvoir d’achat ! 
Des projets qui viendraient s’ajouter à la fiscalisation de la part « employeur » de la mutuelle (soit près de 500 euros pour notre couple avec deux enfants) et l’augmentation du forfait fiscal sur la participation/intéressement. En attendant une taxe d’habitation calculée en fonction des revenus…
Cette situation est inacceptable !
Dans les trois prochaines réunions organisées pour la remise à plat de la fiscalité, la CFE-CGC s’opposera vigoureusement à ces délires fiscaux portés par quelques despotes. Ces derniers, au nom de l’égalitarisme ou de la redistribution, rêvent d’un nivellement par le bas, au détriment de la classe moyenne, des techniciens et de l’encadrement en particulier.

Faudra-t-il descendre dans la rue pour faire entendre la voix des classes moyennes au gouvernement et en finir avec ces délires de matraquages fiscaux permanents depuis 20 mois maintenant ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici