Promis, juré, je n’avais pas forcé sur des boissons alcoolisées quand je suis tombé sur un exemplaire du Figaro d’hier, gracieusement offert dans un salon Grand Voyageur SNCF et dont un article au titre accrocheur annonçait « Le palmarès des entreprises qui recrutent« . Il n’y avait que très peu de chances de débusquer dans ledit classement un major du travail temporaire, n’est-ce-pas ? Si la profession recrutait massivement,cela se saurait. Eh bien, détrompez-vous, Adecco figure en 69ème place des entreprises qui recrutent le plus en France. J’ai tout d’abord cru à une hallucination et pensé à échanger avec mon médecin et même éventuellement à me mettre en arrêt de travail mais maintenant cela va mieux, je remonte tout doucement une fois passé le choc initial.
En 2014, Adecco aurait en effet recruté 880 personnes dont 790 en CDI. Pour 2015, nous continuerons à nager dans le bonheur et la croissance avec une prévision à 765 recrutements dont 690 CDI. Le problème, c’est qu’à l’évidence ces chiffres reposent sur un joyeux amalgame entre les CDI de permanents et ceux conclus au service de clients, sans parler des CDI intérimaires et, de façon générale, du traitement des chiffres. Une lecture rapide et la méconnaissance de notre métier font évidemment penser à première vue que l’entreprise Adeccco aurait embauché 790 CDI en 2014 pour renforcer son réseau, ce qui, comme nous le savons, n’est pas vraiment le cas… ou alors on ne nous dit pas tout.
Notez que le premier recruteur en France, selon cette enquête, serait McDonald’s France, ce qui fait, au choix, sourire ou froid dans le dos lorsque l’on connait le modèle de gestion des ressources humaires de l’entreprise, le type de contrat et le taux de rotation du personnel. La célèbre enseigne de sandwichs aurait recruté 42 000 CDI en 2014 (moi je pense que j’aurais même écrit 420 000), alors qu’elle affiche un effectif total de 72 000. Ah, les chiffres….

Prochainement sur ce blogue : 
Nouvelle poussée de restructurite en perspective… 
Pour rencontrer dans votre agence, centre de services ou autre, vos élus CFE-CGC et discuter, évoquer avec eux vos problèmes ou envisager des actions, rien de plus simple : écrivez-nous et nous définirons ensemble
une date de passage en octobre ou novembre.

2 Commentaires

  1. Ce chiffre est possible, on prend 5000 emploi en France et un turn-over à 15% et le tour est joué
    Il manque à l'évidence cette information très importante

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici