Le délégué syndical est un peu comme le bon vin : il bonifie avec les ans. Aussi, cette fois, pour la deuxième édition de OuaneJobeToubosse (en français : Vis ma vie de PDG), je ne ferai aucun commentaire, aucune vanne, fut-elle à deux balles ou moins encore, me contentant de copier-coller l’un des nombreux articles parus sur le sujet. Bon, j’avoue, ce n’est pas l’envie qui manque mais cela fait partie des bonnes résolutions 2015. Pour la troisième édition, je me lâcherai peut-être… A noter quand même la précarité du poste et le salaire qui n’a pas été réévalué en 2015.



Article relevé sur Challenges.fr :

Un CDD d’un mois à 7.000 euros, ça vous dit ?
Pour la deuxième année consécutive le groupe Adecco France propose aux étudiants et jeunes diplômés de devenir, l’espace d’un mois, le bras droit du PDG et de percevoir…7.000 euros.
Non vous n’hallucinez pas. Pour la deuxième année consécutive le groupe
Adecco-France propose aux étudiants et jeunes diplômés d’effectuer un
CDD d’un mois et de percevoir… 7.000 euros. Le groupe, acteur majeur
de l’intérim, lance ce mardi 3 mars, son initiative 1job2boss,
qui recrute un jeune de moins de 26 ans pour être le bras droit du PDG,
Alain Dehaze, durant un mois (du 22 juin au 21 juillet). L’an passé,
c’est une jeune Grenobloise de 22 ans qui avait décroché le précieux sésame.
Parmi les qualités requises : esprit de synthèse, capacité d’analyse,
sens du service et du développement commercial ou encore goût du voyage
et de la culture internationale. « Nous partagerons ensemble une vie trépidante et des valeurs qui nous sont chères : entreprenariat, esprit d’équipe, passion dans le travail » précise Adecco-France.
Au programme du lauréat : réunion du comité
stratégique de l’entreprise, revues d’activités des filiales, visites de
terrain, déplacements à l’étranger dans le cadre de rencontres avec les
investisseurs, rencontre avec la fédération professionnelle européenne
(Eurociett), rendez-vous lors de l’Université d’été du MEDEF, ou une rencontre à Rome avec le board international de l’entreprise.
Cette opération vise à lutter contre le chômage des
jeunes en France en leur proposant de vivre le quotidien de postes à
responsabilités. 

Source : Challenges.fr

3 Commentaires

  1. ignoble, quand on pense qu'Adecco ne paye même pas les heures supp., ni de prime sur résultat exceptionnel, heureusement que j'ai arrêté et que je me suis mis aux jeux flash.

  2. Pourquoi ne pas faire l inverse. Vis ma vie en agence. Le bel Alain vient prendre ma place un vendredi, bien sûr avec paie de 1100 euros…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici