Longtemps catalogué dans la catégorie des « petits » opérateurs du travail temporaire, Proman peut aujourd’hui s’enorgueillir d’avoir franchi le cap symbolique du milliard d’euros de chiffre d’affaires, ce qui n’est pas rien. Passé de la 6ème à la 5ème place des acteurs du marché français de l’intérim, il est aussi le 1er indépendant de ce secteur d’activité. 

Affichant 250 agences et toujours en phase d’ouvertures alors que les majors ferment des sites à tour de  bras, Proman devrait afficher un chiffre d’affaires de près de 1,2 milliards d’euros, très supérieur aux objectifs que l’entreprise s’était fixés pour 2015.

Dans cette difficile année, Proman a ouvert 18 agences en France tout en développant une stratégie de croissance à l’international depuis début 2015. On notera, notamment, le rachat du groupe Heads en Angleterre. D’ici à 2020, c’est-à-dire dans quatre petites années, Proman compte bien dépasser les 350 agences et afficher un chiffre d’affaires d’au moins 2 milliards d’euros dont au moins 300 millions hors de nos frontières. On connait, de plus, la stratégie de l’entreprise française qui consiste à investir dans les grands évènement médiatiques, notamment sportifs. Ainsi, Proman sera l’un des six sponsors français officiels et le recruteur tout aussi officiel de l’Euro en 2016, ce qui devrait lui assurer des recrutements massifs dans les dix villes concernées par l’épreuve sportive. Par exemple, ce sera le recrutement d’environ 400 intérimaires à Saint-Etienne et 500 à Bordeaux, notamment dans les fonctions de logistique et d’organisation de l’évènement mais aussi de sécurité, de manutention, dans la restauration, la technique, la vidéo, etc… Pour mémoire, l’Euro demeure le troisième plus grand évènement médiatique mondial et on imagine sans peine la puissance des retombées médiatiques et psychologiques d’un pareil référencement.

Enfin, toujours dans le souci d’un communication porteuse, Proman s’est associé à l’opération « Emploi et insertion », lancée le 10 juillet dernier par le Président de la république, dans le cadre d’un projet national d’insertion nommé « 2016 jeunes pour l’Euro 2016 » qui consiste à transférer en entreprise les savoirs et compétences développées dans le cadre de la pratique sportive. 2016 parcours innovants devraient ainsi être accompagnés vers l’emploi durable, ce projet étant assorti d’un certain nombre d’innovations dont le CV vidéo.

Alors, Proman, petit d’hier, grand de demain ? Difficile à prédire même si l’entreprise semble s’en donne les moyens. Toujours est-il que les meilleurs places de la profession ne pourront se prendre ou se conserver indéfiniment en dilapidant l’essentiel des énergies disponibles dans des réorganisations en cascade, aux résultats plus que mitigés, pas plus qu’en limitant le développement des résultats au rabotage sans fin des coûts. La tactique du salami n’a qu’un temps et, tôt ou tard, de tranche en tranche, on en vient à la ficelle. C’est du métier qu’il va bien falloir s’occuper activement.

4 Commentaires

  1. D autant que nous ne cessons de le dire : notre coeur de métier est pollué par la bureautique. Pendant qu'ADECCO demande à ses collaborateurs d analyser des chiffres et de faire des reportings, les petites ett grignottent. Combien de clients devons-nous encore perdre pour enfin être écoutés ?

  2. Arretez un peu de vous plaindre … Sérieusement !
    C'est à chacun de nous de faire progresser la société.

    Donc avant tou, avez vous enregistré un ticket sur SNOW ?!
    (humour).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici