Du 29 juillet au 23 août, rediffusion du « meilleur de l’année »
Article publié le jeudi 25 avril 2019

Bientôt
sur ce blogue, nous communiquerons sur le dialogue social chez Adecco
ou plus précisément sur le bilan accablant du dialogue social dans
l’entreprise. Les salariés ont droit de savoir qui les défend vraiment
afin de pouvoir choisir en connaissance de cause leurs représentants.
Comme en politique où les citoyens ont les hommes politiques qu’ils
méritent pour la simple et bonne raison que ce sont eux qui les
choisissent.




En
y réfléchissant ne serait-ce que quelques secondes, est-ce un hasard si
nous sommes la seule entreprise de travail temporaire capable de geler
les rémunérations fixes pendant une douzaine d’année, exception faite
d’un modeste rattrapage de 30 euros il y a deux ans ? Est-ce un hasard
si nous avons le plus faible budget œuvres sociales du CE de la
profession ? Nous pourrions multiplier ces interrogations et nous les
multiplierons mais ne déflorons pas aujourd’hui le sujet… 




Les
salariés ont droit à une véritable information, une analyse lucide et
courageuse et nous la leur fournirons dans les semaines à venir. Mais,
nombre d’entre eux que nous rencontrons quotidiennement sur le terrain
ne sont pas dupes et nous devancent bien souvent sur ces sujets. Comme
le dit l’adage « On peut tromper un certain nombre de personnes tout le
temps. On peut tromper tout le monde un certain temps. Mais on ne peut
tromper tout le monde tout le temps ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici