Pour ne jamais à avoir à dire « je ne savais pas » et pouvoir continuer à regarder en face ses enfants :

Projet de réforme des retraites : résolution CFE-CGC adoptée à l’unanimité du comité confédéral du 21 novembre 2019. 

La CFE-CGC rappelle que cette réforme est uniquement politique et
inutile sur le plan économique. Derrière un slogan qui pourrait donner
l’illusion d’une recherche d’équité (« un euro cotisé génère les mêmes
droits »), se cache une réforme exclusivement financière dont le seul
objet est de diminuer le poids des retraites, considéré comme une
dépense publique.


Elle ne vise qu’à :


– Permettre à l’État de mettre la main sur les réserves accumulées par les régimes complémentaires et notamment AGIRC-ARCCO.


– Mettre à bas le principe de solidarité et de répartition, socle de
notre pacte social, pour tendre vers un système privilégiant le principe
de capitalisation.



Pour atteindre ce but, le gouvernement cherche à opposer les Français
entre eux, cotisants aux différents régimes, méthode malsaine et
particulièrement dangereuse dans le climat social actuel.



Cependant, fidèle à ses valeurs, dans un cadre paritaire respectant les
principes de solidarité et de répartition, sans étatisation, la CFE-CGC
serait prête à négocier afin de rechercher les voies et moyens
d’amélioration de nos différents régimes de retraites, dans l’intérêt de
tous.



La CFE-CGC appelle le gouvernement à la raison et à la négociation.



Pour marquer son opposition au projet de réforme, la Confédération se
joindra à la manifestation du 5 décembre prochain, et invite chaque
fédération de la CFE-CGC à considérer les modalités selon lesquelles
elles souhaitent se mobiliser, ou non, pour cette journée.

 
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici