C’est maintenant officiel car annoncé aux instances représentatives du personnel : les objectifs 2020 ne seront pas révisés. Il ne s’agit hélas pas d’une mauvaise blague, ni d’un poisson d’avril très en retard, mais de la décision prise par la direction de ne pas modifier à la baisse des budgets qui avaient été prévus avant toute suspicion de la crise sanitaire que nous vivons.
Rappelons quand même qu’un objectif peut se définir comme un but déterminé que l’on se fixe d’atteindre et il se doit donc d’être raisonnablement atteignable. Évidence, bien sûr, mais qu’il ne parait jamais inutile de rappeler. Selon la formule mille fois entendue, un objectif motivant se doit d’être ambitieux mais raisonnable. Déraisonnable ou trop modeste, il démotive
Nous avions plusieurs fois sur ce blog dénoncé l’irréalisme des budgets 2019 et les résultats finaux de l’année nous ont malheureusement donné raison : la majorité des directions opérationnelles, de zone et des agences ne les ont pas atteints. CQFD
Pour 2020, nous avons aussi alerté à plusieurs reprises sur très la forte probabilité d’une crise économique et financière annoncée clairement par ceux qui savent, pour la période 2020-2021. Nous ne comptons plus le nombre d’alertes et d’analyses publiées par des économistes et journalistes indépendants qui avaient prédit une crise sans précédent. Les milieux financiers et par conséquent notre direction savaient. Il ne nous manquait que le facteur déclenchant, le détonateur, qu’il était quand même difficile d’anticiper. Tout au moins à notre niveau…
Le 26 novembre 2019, dans notre article « Où va Adecco ? Que se passe-t-il ? » nous écrivions d’ailleurs : « Pourtant,
tout le monde sait ou devrait savoir que l’année 2020 promet d’être
particulièrement difficile sur le plan économique comme le confirme l’OCDE
qui annonce une croissance au plus bas depuis la crise financière
2008-2009. Cela ne fait que confirmer nos avertissements publiés à
plusieurs reprises sur ce blog
. Budgéter dans ces conditions à + 30 %
relève à minima d’un inquiétant déni de réalité. »
Qu’un budget constitue l’instrument majeur de pilotage financier d’une entreprise et qu’il soit par conséquent délicat d’y apporter des modifications en cours d’exercice, nous sommes parfaitement en mesure de le comprendre. Mais il existe, dans ce domaine comme dans tous la autres, ce que l’on appelle le cas de force majeure. Dans la fixation ou le maintien d’objectifs commerciaux et financiers il est absolument impossible, sauf à s’être pris un pylône, .de ne pas prendre en compte l’hypothèse d’une révision pour les cas de force majeure, que ce soit une crise économique particulièrement sévère, une guerre internationale, civile, nucléaire, une famine ou une pandémie comme celle que nous vivons, L’autisme de la direction, maintenant des budget déjà surévalués en situation normale, ne peut avoir qu’une seule explication : réussir enfin à rémunérer au fixe l’ensemble des salariés en attendant de prendre les décisions difficiles qu’elle devra assumer dans les mois à venir.
Avec le drame sanitaire que nous vivons, les budgets qui étaient excessifs et décalés sont devenus tout simplement démentiels. L’entreprise qui vient de verser plus de 350 millions de dividendes au titre de l’année 2019 ne s’est d’ailleurs pas engagée publiquement  à renoncer à leur distribution au titre 2020, comme ont pu l’annoncer un certain nombre de grands groupes à titre de démarche éthique. Bien au contraire, la direction qui murmure à l’oreille des actionnaires les aurait même rassurés et les aurait confortés dans leur titre de champions du pile ou face : pile ils gagnent, face ils gagnent et, rarissime mais possible, tranche ils gagnent aussi. 

Dans les jours qui viennent sur ce blog : 
Principes et précautions du déconfinement
Quel déconfinement pour les open-spaces ?
Faut-il reprendre la peur au ventre ?
La turbo VAE chez Adecco 
Le télétravail, oui mais à quel prix !

10 Commentaires

  1. Ils comptent gratter ce qu'ils peuvent sur notre dos. Je vous dis pas les trop perçus et les mois à passer au fixe dans ce cas-là !

  2. Je vais confier mon agence un mois à Yapuka et Yakafokon pour qu'ils me montrent comment on fait ! je ne demande qu'a apprendre !

  3. Quand toutes les autres boîtes révisent leurs objectifs, nous, on maintient… On doit se sentir super bons alors! N'importe quoi!!!!

  4. Et le pire reste à venir. Nous avons maintenu un service de qualité auprès de nos clients et intérimaires. Et quels remerciements aurons nous ? La Rh du 44 avoue son manque de proximité lors de la dernière Call et derrière ne fait rien de plus. Le Do ouest s'exprimera enfin bientôt depuis plusieurs semaines sans nouvelle. Des Cps dont nous n'avons aucune nouvelle. Quelle proximité en effet !!!

  5. Mon entreprise me dégoute.
    Pendant que de nombreuses entreprises ont des actions solidaires au détriment de leur santé économique, Adecco accumule encore et toujours plus d'aides de l'état payées par NOS IMPOTS pour envoyer tout ça en Suisse hors de contrôle des impôts et de l'économie française…

  6. Franchement si c'est ça, c'est lamentable
    Je peux comprendre que l'entreprise ne sait pas où elle va avec l'activité,
    Je peux comprendre que le CA et les résultats sont en baisses,
    Je peux comprendre l'inquiétute de nos dirigeants, et c'est normal
    Je ne comprends pas le manque d'information, et de transparence sur les budgets, expliquez moi comme si j'avais 10ans pourquoi l'entreprise ne revoit pas ses budgets alors que le PIB sur le 1er trimestre est en baisse de -5%! on a pas vu cela depuis la guerre.
    Et nous "plus belle la vie ""finger in the noze" on maintient le rythme des budgets, j'ose espérer qu'ils vont revoir leur position, qu'ils vont revoir leur communication parce que franchement c'est à se taper le cul par terre, honteux de voir des vidéos avec rien dedans ! et puis c'est vrai que quid des moyens que nous aurons pour nos tt en BTP, aucune nouvelle quand je vois la concurrence qui fournit à gogo la totale, j'ai honte !!
    Et puis au fait, Where is notre t là t pas là ? He is in the garden ? ba là c'est folklorique, plus de son, plus d'image, hallucinant
    Il a pas fait l'armée le gars, il sait ce que sait de respecter ses troupes, et de communiquer avec elle ! ça en devient pittoresque pour rester poli

  7. et be non, le revoilà ! conf tel lundi !
    il a du se dire allez tout le monde au boulot le 11 et je vais leur donner des infos quand même 🙂 histoire de finir mon confinement 🙂
    après il avait sans doute des CP/ DES RTT/ DES CET A POSER mais quand même !
    Hallucinant !!!

    quid de nos budgets ! baisse de l'activité historique = maintien des budgets !
    ba oui je fume la moquette là haut !! et ho, faites revenir Roberto !!! svp !

    Vite ROBERTO reviens ! parce que toi au moins tu étais humain
    ce n'est pas comme notre KAISER de la finance qui ne sait pas ce que c'est une agence !

  8. Pourquoi maintenir les budgets au niveau initial ?
    Tout simplement car Adecco superforme même a un niveau plus faible d'activité.
    Ou bien car un plan social va permettre dans les prochains mois de faire d'importantes économies (on parle d'une coupe moyenne dans les effectifs de 10% dans beaucoup de societes).
    Imaginez 10% des 9000 salariés du groupe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici