Les salariés intérimaires Adecco confient aux équipes des agences Adecco avoir été contactés par QAPA avec notamment la promesse de salaires supérieurs, ce qui relève d’une tromperie puisque le salaire de référence du salarié intérimaire n’est jamais, au nom du principe de parité, que celui du salarié remplacé dans l’entreprise utilisatrice ou attribué à la même fonction pour la même qualification.

L’explication, plutôt simple, réside dans l’utilisation de la bonne vieille ficelle, inusable semble-t-il, qui consiste à ajouter au taux horaire l’indemnité de congés payés et l’indemnité de fin de mission. Rien que du légal et par conséquent à l’identique quelle que soit l’enseigne de l’agence d’emploi. Reste le CET plutôt bien rémunéré mais dont nous ignorons les modalités précises à prendre en compte. Quant aux avantages évoquant le logement, les vacances et les déplacements, sans surprise il s’agit de ceux proposés par le FASTT.

Le communiqué ne nous précise pas à qui revient d’effectuer les visites de postes sensibles, l’évaluation des risques et les tests liés à la sécurité. Sans parler de la remise des équipements de protection individuels. Faut-il rappeler ici que la France occupe piteusement la 27ème place des 27 nations européennes en matière d’accidents mortels du travail ?

Résumons la méthodologie. Le salarié intérimaire reçoit un premier courriel à l’entête Adecco + QAPA, relativement détaillé lui proposant une mission correspondant plus ou moins à ses compétences, ce qui peut tendre à prouver que l’entité QAPA dispose bien des fichiers Adecco. Il lui suffit alors de cliquer pour postuler à la mission et ce faisant, après bascule dans Goéland, il intègre officiellement les fichiers QAPA. Petit message sympa, automatique bien entendu, du genre « Bonjour Fabrice,vous faites vos premiers pas chez QAPA, nous espérons que tout se passe bien ! Avec QAPA, spécialiste de l’intérim & CDD, plus besoin de vous déplacer en agence, tout est disponible depuis votre ordinateur ou smartphone ! (en gras). Créez votre mot de passe pour votre compte en cliquant ici » Etc… Et hop, c’est emballé. Encore un salarié intérimaire qui ne sera plus disponible pour des missions proposées par les agences.

Résumons la méthodologie. Aujourd’hui nos intérimaires sont appâtés par des missions proposées sous la double signature Adecco + QAPA. Ceux qui mordent à l’hameçon intègrent d’office et tout à fait légalement les fichiers QAPA tandis que la force commerciale dispose de l’ensemble des données clients pour proposer tous azimuts une prestation à des tarifs sensiblement inférieurs.

Nombre de nos collègues commencent à mieux comprendre pourquoi depuis des années tout est mis en œuvre pour que l’intérimaire évite de passer à l’agence, dès son inscription d’ailleurs.  Ils commencent à rassembler les pièces du puzzle… Pour les candidats et intérimaires qui ne comprendraient toujours pas que l’agence est à éviter, la propagande se fait parfois pesante comme en témoigne l’encart reproduit ci-dessous :

C’est compris ? Plus un orteil en agence qu’on vous dit !

Tout ceci nous amène à une requête à la fois simple mais lourde de conséquences : la direction doit intégrer cette stratégie dans la fixation des objectifs. La concurrence intra-groupe menée par QAPA ne peut qu’aboutir à des tensions accrues tant sur le plan commercial que celui du sourcing. Offre digitale, pourquoi pas, cela nous semble même inévitable, mais à condition d’en tenir compte dans la fixation des budgets et notamment des objectifs de chiffre d’affaires, de marge brute, de MOP, du nombre d’intérimaires, etc. Comme disait ma grand-mère, on ne peut à la fois exiger le beurre, l’argent du beurre, les faveurs de la crémière et le fonds de commerce de la crémerie. A bon entendeur salut !

11 Commentaires

  1. Quand on regarde la photo de présentation de QAPA , on se croirait chez DECATHLON : les plus de 40 ans sont priés d’aller voir ailleurs. Ca en dit long sur la vision d’ Adecco pour l’intérim du futur: l’intelligence artificiel sera le maître. Adecco veut devenir l’ Amazon de l’intérim.
    Je pense à mes anciens collègues qui ont patiemment nouer le relationnel avec les intérimaires et les entreprise. Maintenant , Adecco leur dit: « merci et au revoir ou adieu ». Comment des hommes et femmes qui travaillent en agence, en ayant lu cet article, peuvent continuer à s’investir pour une telle entreprise… Au choix: ils sont tous sado-masochistes, ils leur restent peu d’années avant la retraite (il doit bien en rester), ou il sont idiots.
    Non, la réalité c’est que les plus virulents, ceux qui connaissaient la valeur de leur travail sont partis depuis longtemps. Ne reste plus que les moutons qui attendent leur lettre de licenciement.
    Je vous plaint la CFE-CGC qui vous démené pour défendre ces personnes. Ca cris, ca pleurniche mais au final ça rentre dans le rang dès qu’il faut être solidaire pour se défendre.

    • Remarque très pertinente. La photo nous montre une équipe de jeunes sans doute agiles sur un PC et sur les applications mais beaucoup moins sur la connaissance du métier, la relation clients, le contact avec les intérimaires. L’orientation de notre groupe et sans doute de la profession est claire : des alternants, des CDD et des CDI sous-payés, jeunes grâce au turn-over et une prestation digitale à petit prix mais finalement chère payée pour son niveau de qualité

  2. Pauvre de nous…Le digital est un passage obligé nous le savons tous ! Mais qu’attendent ils pour informer les équipes agence et préparer les modifications en profondeur du métier de recruteur?

  3. Le plus grand concurrent d’Adecco… C’est Adecco.
    Qapa = jeunisme exit les vieux !
    Inclusion des jeunes… Mais plus d’inclusion des anciens = Merci Adecco

  4. Ça ne marchera pas
    Pourquoi ? parce ce que c est de la concurrence interne et que nous la concurrence ça nous connaît et qu on ne lâchera rien
    Venez Qapa , on vous attends mdr

  5. Le loup est dans la bergerie. En allant sur le site QAPA et dans l’onglet « je suis une entreprise », ils se targuent de Fiabilité (candidats sélectionnés par nos experts en recrutement…. facile puisqu’ils peuvent maintenant piocher dans la base crée par les agences terrain) et d’ Economie (« pas d’agence, pas d’implant »). Et tout ça pour des coeff allant de 1.58 à 1.67.
    En gros, travaillez « petits mains » des agences pour nous QAPA on en profite.
    Comment un client réagira quand QAPA lui dira, les CI que vous avez via Adecco, on les a également mais à moins cher!
    En gros, vu le modèle proposé par Adecco (car c’est la Direction qui a permis cela). Les agences terrain ne seront là que pour valider le sourcing, donner les EPI, gérer les conflits, servir de boîte à lettres. Donc vider le sens même des métiers du Travail Temporaire: créer un lien, une relation de confiance, donner envie au CI d’aller « bosser » pour nous.
    Heureusement, que d’autres enseignes le propose encore.

  6. Pourquoi sont ils tellement insistants pour Goéland ?pour que qapa récupère des fiches intérimaires toutes propres et bien remplies bien sûr pour les vendre à 1,50 mdr
    Ils nous prennent vraiment pour des guignols
    C est humiliant mais eux c est leur business sans foi ni loi
    Pour certains clients ça marchera ceux qui achètent du prix pour d autres non
    ONSIte préparez vous, ça va tanguer

  7. Un peu facile le job de ces boites d’intérim pure player mais on ne peut pas passer sa vie derrière un PC. il y a aussi la vraie vie comme vous dites et la vraie vie c’est le contact même si nos patrons aimeraient bien baisser les effectifs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici