Existe-t-il une politique concertée de discrimination envers les représentants du personnel chez Adecco ou les actes répréhensibles se rapportant à de tels comportements ne sont-ils plutôt que des actes isolés n’engageant que leurs auteurs ?
On ne peut être sur tous les fronts à la fois et nous ne répondrons à cette question qu’après réalisation de l’essentiel du P.S.E. en cours, car il y à des priorités à assumer. Nos dossiers sont prêts et révèleront quelques surprises de taille. Il y à notamment quelques faits et pratiques graves que nous ne pouvons révéler pour le moment et sans doute pas avant la fin de l’été. Faut-il préciser toutefois qu’une franche majorité de cadres remplissent leur mission avec intégrité et au mieux de leurs possibilités et de la marge d’autonomie qui leur est concédée ?
Ce sera ensuite à la direction de prendre ses responsabilités et les mesures qui s’imposent. Nous serons bien entendu, si elle le souhaite, partie prenante dans cette opération de salubrité éthique.

P.S : un débat vient d’être lancé sur « la souffrance au travail » sur Miroir Social, pour y accéder, cliquer ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici