Article paru le 8 décembre 2012 sur le site Capital.fr
Les rémunérations ne devraient pas progresser de plus de 2,4%, contre 2,9% en 2011, selon l’Observatoire Cegos.
Ne vous attendez pas à voir bondir votre fiche de paie l’an prochain. En raison de la crise, de nombreuses entreprises comptent réduire l’enveloppe consacrée aux hausses de salaires de leurs cadres, selon une étude menée par le groupe Cegos, spécialiste de la formation professionnelle, auprès de 200 DRH et 600 salariés.
En moyenne, les sociétés sondées comptent faire progresser de 2,4% la masse salariale de leurs cadres. C’est 0,5 point de moins qu’en 2011 (+2,9%), qui avait marqué un rebond après deux années de vaches maigres.
Avec les perspectives de net ralentissement de la croissance, certaines entreprises envisagent même de geler les salaires l’an prochain, à l’image d’Air France. « Les DRH restent prudents. (…) Ils gardent certainement une réserve, afin de compenser certains écarts imprévus », explique Michel Fourny, le responsable de l’enquête.
Surtout, cette revalorisation salariale sera à peine plus élevée que l’inflation, à 2,3% sur un an en octobre. De quoi mettre un peu plus de pression sur le pouvoir d’achat des cadres. 48% d’entre eux estiment qu’il s’est dégradé cette année, soit 1 point de plus qu’en 2010 et 4 points de plus qu’en 2009. 

Source : Capital 

Lundi sur ce blogue :
Élections professionnelles : quelques chiffres et analyses

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici