Nous certifions véritables l’ensemble des éléments qui suivent même si certains peuvent paraître inconcevables.

En l’an de (dis)grâce 2009, un Directeur placement (si, si, ça a existé), constitue une équipe de six consultants spécialisés sur des lignes « métier » et auxquels est attribué un périmètre géographique parfaitement défini pour chacun. Jusqu’en milieu de cette année, l’équipe de consultants, organisés en centre de profit, ne pouvait compter sur aucun recrutement des équipes des agences puisque ces dernières ne bénéficiaient d’aucune facturation. Donc, pour les consultants, la seule issue consistait dans la prospection pure, dure et permanente.
Le système ne fonctionnant évidemment pas, le professeur Nimbus décide de rattacher l’équipe aux agences, enjoignant par conséquent aux consultants de continuer à prospecter leurs propres clients et de pourvoir eux-même les recrutements nécessaires. En 2011, le versatile manager se voit remercié avec pertes et fracas. Tant de talent ne peut éternellement passer inaperçu.
L’équipe orpheline se retrouve ainsi éclatée, livrée à elle-même, sans aucune direction, pas davantage d’animation commerciale, plus de réunions, plus aucun périmètre géographique défini… pendant que progresse Experts, au détriment, forcément, du « general staffing« . Il urgeait, semble-t-il de déshabiller Pierre pour habiller chaudement Paul.
Les agences se voient alors dotées d’objectifs ambitieux et même vivement incitées à multiplier les apports d’affaires auprès d’Experts ce qui engendre, mécaniquement, une baisse de l’activité des consultants abandonnés à leur sort. A une consultante dont quatre-vingt pour cent de l’activité consiste en recrutement de commerciaux, il est demandé de ne plus recruter de tels profils. On ne sait si Experts lui sera éternellement reconnaissant de son sacrifice. L’histoire le dira peut-être.
Curieusement et on comprend mieux pourquoi maintenant, dans le cadre des revalorisations salariales liées aux NAO 2012 (négociations annuelles obligatoires), la fonction « consultant GS » n’apparaît même plus. Plus besoins de faire semblant, « vous n’existez plus » fait-on comprendre aux infortunés consultants qui n’auraient pas encore tout à fait saisi la mécanique en marche.
Puis, le délire s’aggrave et l’incentive de 5% du CA sur les recrutements est arbitrairement supprimé tandis que les consultants se voient infliger un objectif surévalué et unique pour tous, ce qui constitue évidemment une aberration inouïe en termes d’organisation et d’animation commerciales. Sur ces entrefaites survient le Plan de départs volontaires et il est signifié aux consultants marginalisés que leur fonction est concernée, ce qui ne surprendra pas grand monde compte tenu de ce qui précède…
La fête continue avec la suppression de la prime « booster » trimestrielle, des pressions à la démission, à la signature de l’avenant, une absence de réponse aux courriels et on en passe, tandis que N+1 et Responsable des ressources humaines prennent la poudre d’escampette. Les vieux marins savent que lorsque les rats quittent le navire cela ne présage jamais rien de bon, le sixième sens des rongeurs devançant largement leur comprenette engourdie.
Enfin, tristement classique, on casse le thermomètre, c’est à dire que les consultants n’ont plus accès au reporting « National Consultants », et perdent donc toute visibilité sur leur activité, celle de leurs collègues et l’activité placement en général. L’étouffement est complet.
Même plus invités à la réunion de rentrée 2012, les consultants dont les salaires sont en chute libre ne bénéficient plus d’aucune animation commerciale et ont maintenant clairement compris qu’Ubu manager les avait envoyés au fin fond d’une impasse dont pas un ne sortirait indemne. Sacrifiés au grand tohu-bohu organisationnel qui angoisse même les plus sereins de nos collègues et surtout victimes d’un transfert massif d’activité au profit d’Experts, ils ne se font plus guère d’illusion sur leur sort. L’une d’entre eux nous confie « Considérés comme P3 dans le Plan, nous n’avons aucune alternative, ni aucune visibilité sur notre avenir ». Il nous semble, au contraire, que la visibilité sur leur avenir ne soit, hélas, que trop complète. Quel gâchis !

vendredi sur ce blogue :
Les salariés du périmètre Est-Sud vont-ils bientôt perdre les avantages du CE ?

2 Commentaires

  1. Mais bon sang d'bonsoir, puisqu'on vous répète qu'avec le Nouvel Adecco ça va aller mieux !

    Comment faut-il vous le dire pour que vous compreniez ?

    Z'êtes têtus hein ?

  2. Expert recrute un DG sur Ebay ….
    ecnchères à partir de un Euros, tentez votre chance en essayant de remporter la vente.

    Expert n'est elle pas une des filiales les plus rentables du groupe ?

    Soyons fous……

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici