Le General Staffing…
Trop c’est trop. L’information concernant l’attribution aux agences PME des clients BTP de moins de 50 salariés fait figure de provocation. Nombreux ont au départ été les salariés qui n’y croyaient pas, persuadés qu’il ne s’agissait que d’une mauvaise rumeur. Puis, petit à petit, il a bien fallu se faire une raison puisque l’information descendait de la hiérarchie avec toutes les apparences du sérieux. La Matrice, la Matrice BTP en l’occurrence, allait encore devoir procéder à des sacrifices pour que vive et prospère un réseau PME dont les résultats se font singulièrement attendre et qui ne doit aujourd’hui l’essentiel de son planning qu’aux prélèvements effectués sur la Matrice.
En soi, l’idée d’agences dédiées aux PME pouvait se comprendre et se faire accepter, encore eut-il fallu leur donner les moyens de générer leur activité en propre au lieu de procéder, comme à chaque fois, à des transferts purs et simples d’activité. Une agence PME, démarrant à zéro intérimaire, zéro client et créant progressivement sa clientèle et son fichier salariés, pourquoi pas ? Mais il s’avère tellement plus simple de déshabiller Pierre pour habiller Paul !
Revenons au BTP. Qu’adviendra-t-il des agences rétrocédant  le quart, le tiers ou la moitié – quand ce n’est pas davantage – de leur planning à leurs voisines PME ? Quid de la spécialisation et de la professionnalisation des équipes que nous prônons et vantons – à juste titre – à nos clients et intérimaires depuis tant d’année ? Quid de l’effet halo inhérent à toute activité mais plus encore en BTP qui veut que la bonne maîtrise d’un secteur d’activité complet soit éminemment profitable en ce qu’elle crée liens et références, pour le plus grand bénéfice du carnet de commandes ? Travailler avec un important client bâtiment ou TP sans connaître, ni démarcher ses « petits » concurrents alentour dé-professionnalise, qu’on le veuille ou non, et prive les commerciaux d’un certain nombre de précieuses références actives. L’inverse est tout aussi vrai.
Comment ne pas comprendre cela ? Devant tant d’inconséquence, l’on finit par balancer entre un insidieux découragement et une franche révolte. Aujourd’hui, il n’est pas besoin de tendre à l’extrême l’oreille pour percevoir la sourde colère qui monte des agences BTP. Après les palinodies autour de la prime BTP, la disparition d’un grand nombre de ces agences spécialisées et le démantèlement du réseau BTP, que cherche-t-on au juste ? La direction pourrait-elle répondre au moins à cette question ?

12 Commentaires

  1. Et bien cela va être la guerre entre les agences BTP PME et ML…
    Obligé! Déja qu'il n'y a pas assez de Pros pour le marché ; on va voir apparaitre ce qui avait disparu avec le réseau tel qu'il est (était) ; la rétention de TT, la surenchère sur les tarifs, la durée des missions, les indemnité, etc…
    Et comme le management ne sera pas le même, les DZ ML qui se sont vus dépouillés, vont dire à leurs équipes "pas de quartiers" et ça va y aller sévère…
    Je vous dis pas la gueule du commercial sur un chantier quand il va demander au Chef qui lui commande un gars : heu… vous êtes plus de 50 ou bien moins ?
    Non mais, j'vous jure que pour la déconne c'est pas les derniers chez Adecco ; malheureusement ça me fait plus rire !

  2. Hé, je ne sais ce qu'il prenne chez vous le Top Management, mais je veux la même chose !
    Ça fait planer grave…
    Après m'être arraché de chez Adecco lors du PSE, je travaille pour un autre réseau maintenant et on en salive d'avance de toutes vos conneries (augmentations, tarifs bloqués, frais de dossier, RH et AT payants, etc) ; mais j'avoue que celle là c'est de la bonne, de l'extra-pure.

    Allez, allez, dépêchez-vous, Noël approche.

    PTDR

  3. je me souviens d'une époque, pas si lointaine, où il fallait annoncer à nos accords nationaux les moins rentables, qu'il nous fallait arrêter de travailler avec eux. Et bien aujourd'hui c'est le grand retour, dans quelques mois nous irons pleurer auprès de ces mêmes comptes pour les supplier de nous reprendre, a défaut de clients PME….

  4. ah ? tien ? je me souviens d'un gros blaireau qui m'avait expliqué par A + B qu'il fallait arrêter purement et simplement de travailler avec tous les nationaux, en raison des Taux de marges qui étaient, certes : minables ! Et maintenant ils essayent de créer des agences qui ne travailleront qu'avec des Nationaux en gros ??? Super !
    Pétard ? je conseille aux permanents des agences BTP de très vite se sauver ! comme dans Fort Boyard : SORT ! SORT ! VVIIIITTTTEE SORT !!!!!

  5. Hier sur un chantier DV sur lequel je suis exclusif :

    Moi : salut, t'as besoin de gars pour la reprise en janvier ?
    Le Chef : en fait, mon CT va sous-traiter maintenant car nos équipes vont partir en GD, il va falloir que tu trouves des coffreurs pour eux
    Moi : heu, tu sais en janvier il va y avoir une nouvelle organisation et c'est une autre personne qui va suivre tes prestataires, moi je ne m'occuperai plus que de DV.
    Lui : heu, tu sais en janvier, il va y avoir une autre organisation sur le chantier car comme je ne veux qu'un seul fournisseur sur mon chantier, Adecco va se faire lourder et le grutier que je t'avais mis en gestion : va lui dire adieu, car à la rentrée tu le verras plus !

    Et voilà comment on perd des clients, des PdM et du SALAIRE…
    Merci au grand Top Management de ce super cadeau de Noël.

  6. MAgnez vous de vous positionner dans les filiales, le general staffing est bientôt mort….sinon côté syndicat, on se bouge ou on se laisse faire????

  7. Sincérement, je pige pas bien la finalité de la chose…
    Et surtout, le manque total d'échanges sur le sujet !
    Enfin quoi, je travaille depuis 20 ans dans le TT (dont 15 chez Adecco) et dans le BTP, je suis patron de 2 agences qui sur-performent, j'ai un Bac +4 et je connais mon métier à fond et bien JAMAIS on ne m'a demandé un conseil, ne serait-ce que mon avis sur un quelconque changement ou option concernant mon job et la stratégie à adopter ; Il s'en foutent TOTALEMENT ; ils ont la science infuse.
    J'ai été dirigé (et toujours d'ailleurs) par des carriéristes qui ne pensent qu'à sauver leur culs (mal leur en a pris à certains, vu qu'ils se sont fait éjecter) et qui se contrefichent absolument de la portée de leurs actes ; c'est : "La Direction a dit", "vous pouvez pas comprendre", "si vous êtes pas d'accord…" etc…
    Ahurissant, j'en parle autour de moi et les gens hallucinent d'un management à ce point autiste et autocratique.

  8. @ DAM BTP
    Pareil pour moi (nous) ; je suis une pro du BTP : mon père a une entreprise de TP, j'ai un DUT GC, mon mari est CT dans le GO, je suis DA d'une grosse agence (j'en ai eu plusieurs avant les dernières magouilles) et j'ai donc baigné là dedans toute ma vie.
    Et bien je peux vous dire que tout le monde pensent la même chose : ces types là, ils y connaissent rien au BTP (s'y connaissent-ils à grand chose, d'ailleurs ?).
    Penser qu'il y a du BTP ML ou Retail (avec un management distinct surtout!), c'est du grand n'importe quoi ! Du GO-TP et du SO-Elec je veux bien et ça marche bien dans les grandes villes, mais leur truc c'est de la merde en branche !!!
    Et ne pas le comprendre c'est un signe de profonde ignorance de ce secteur d'activité ; mais bon, ils nous ont déja habitués à pire.
    Putain les mecs, c'est pourtant pas mon style, mais là je suis dégoutée ; mais alors grave de chez grave…

  9. Le problème tourne d'une part autour de la segmentation qui est effectivement totalement incompatible avec la segmentation, visiblement il n'y a que ceux qui connaissent ce secteur d'activité qui en ont aujourd'hui conscience !!!! Le second gros souci de notre entreprise est la politique de prix menée depuis qques années qui ne fait que nous écarter peu à oeu des prix du marché (qui font par ailleurs le bonheur pas de nos concurrents appellés "major" mais de tout les petits indépendants qui se place en prix… Quand il ne nous restera plus que les accords nat comme business, on pourra reparler de nos gestions catastrophiques et par conséquent de nos salaires. Bon courage à tous!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici