« Corporate », un film à regarder de toute urgence puisqu’il ne sera disponible sur le replay d’Arte que jusqu’au 24 septembre. Sinon, prochaine diffusion sur la chaîne le vendredi 27 septembre à 13h35

En voici le synopsis tel que publié sur le site de la chaîne. Pour parodier la formule consacrée, toute ressemblance avec une entreprise et/ou une personne existante ou ayant existé ne pourrait être le fruit du hasard :

« Une plongée dans le monde redoutable des ressources humaines, au sein d’une entreprise en pleine réduction d’effectifs… Avec Céline Sallette et Lambert Wilson, glaçants, un polar social qui dénonce le cynisme d’un certain management.
Brillante responsable des ressources humaines dans un groupe agroalimentaire, Émilie Tesson-Hansen est un des rouages d’un plan social qui ne dit pas son nom : elle doit aider à dégraisser 10 % des employés sans que l’entreprise n’ait à les licencier. Un jour, un des salariés, désespéré d’être dans le viseur de sa direction, la suit dans la rue et l’accoste. Intraitable, Émilie le repousse, lui enjoignant brutalement de démissionner. Quelques heures plus tard, il se suicide en sautant d’une fenêtre de son entreprise. Très vite, l’inspectrice du travail Marie Borrel soupçonne un harcèlement moral, dont la jeune gestionnaire et son chef, Stéphane Froncart, pourraient être tenus responsables, et condamnés.
 Au cœur de la machine
« Cibler » les « éléments récalcitrants, ceux qui résistent aux changements » après des « évaluations comportementales », les « bouger », les « inciter à la mobilité » afin de « s’en débarrasser sans licencier »… À l’heure du procès de France Télécom, bienvenue dans un monde de l’entreprise aux règles implacables et à la morale dictée par le profit immédiat. Les salariés y sont des variables d’ajustement, les relations humaines purement fonctionnelles, tandis que la manipulation s’y pratique de façon insidieuse, mais redoutablement efficace. Au cœur de cette machine à broyer les indésirables, radiographiée avec une précision clinique par Nicolas Silhol, Céline Sallette compose une exécutante parfaite, sans aucun affect et formatée pour les basses œuvres. Jusqu’à ce qu’elle se sente elle-même menacée… C’est une des belles idées du film : la « tueuse » devient la proie et comprend ce que ses « victimes » ont subi. »

4 Commentaires

  1. maintenance c'est la fin des CDD alors que l'entreprise gagne de l'argent avec le cice et les allègements c'est un scandale !!!!!!!!!!!!!!!! et il nous demande de stopper les déjeuner clients à 20 € quand là haut c'est la fiesta !!!!! bref encore une fois c'est le réseau qui prend !!!
    faut faire des économies : ils ont que stopper le partenariat COUPE DAVIS
    ils ne savent plus quoi faire, on pert des PDM à tire larigaud, à cette allure là on va passer de la 1ère à la 3ème place !!!! c'est panique à bord ! ! !
    ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh gardez votre calme !!!
    acceptez de moins gagner ! et investissez dans les agences avec des permanents , mettez des commerciaux sur la route et vous aurez des résultats !!!!

  2. Il annonce la couleur direct sans détour !!!!faire du resultat par le bas comme d habitude !!!! Nous allons perdre des collaborateurs formés qui ne resteront pas dispo très longtemps , encore du temps de perdu pour former les prochains car tout va se calmer en decembre …..
    Que de stress en interne pendant que les concurrents s'activent chez nos clients …..mauvaise stratégie que celle de la finance ……pour le reseau bien sûr pas pour la direction………..

  3. c est le bas de l entreprise qui vous fait que vous existez et vous voulez encore nous diminuer !! mais c est en etant fort en bas que la productivité et la marge et les pdm… augmenteront, enfin la haut revoyait la donne ! vous etes à coté de tout en envoyant ce mail. pourquoi ne pas avertir les équipes! absurde nous sommes tous salariés et subissons tous votre mode de réflexion a cote de la réalité de ce qu il faut faire, mais vous n entendez rien

  4. C'est juste un scandale de recevoir ce type de mail un vendredi soir avant le weekend !!
    Comment l'entreprise peut laisser faire ça ?
    Comment l'entreprise peut laisser quelqu'un attaquer les valeurs du groupe ?
    Comment peut on oser remettre en cause des NAO ?
    Comment peut on laisser dire que les stagiaires nous coutent de l'argent quand on nous supprime les CDD ?
    Comment nous dire que nous dépensons trop d'argent alors toutes nos notes de frais sont surveillées ? et que non, nous n'abusons pas !! quand je vois le nombre de direction et de directeur là haut, je ne remets pas en cause les DZ au contraire, ils ne sont pas assez nombreux !!
    M O! quand vous évoquez une NAO pour un RR ou pour un CR qui passent de 1750 à 1780€ après 7/8 ans, d'un RR qui passe de 1800 à 1830 après 15 ans d'ancienneté ! et vous trouvez que c'est trop mais vous gagnez combien pour dire cela !!! quand vous allez gagner un an de salaire, il va falloir 10, 15 ou 20 ans pour gagner ce que vous gagnez !!
    Quelle posture allez vous avoir maintenant auprès des RH, DES RH REGIONS, j'ose espérer que le retour de manivelle sera à la hauteur de cette défiance, allez on vous donne encore 6 mois !!! et oui venez sur le terrain voire ce qui se passe ! il ne suffit pas d'un nom et d'une baguette magique ! bienvenue chez Adecco, un réseau où les hommes et les femmes ont des valeurs ! mais ça vous ne l'avez pas encore compris

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici