Les grands médias mettent le paquet pour nous faire accroire que nous nous acheminons vers un « monde d’après », sous-entendu un monde plus sage et moins inconséquent que celui d’avant, comprendre d’avant la crise pandémique et la garde à vue imposée à l’ensemble de la population pour cause d’incurie généralisée. Ce monde serait moins matérialiste, plus altruiste, sage, prévoyant et bannirait le capitalisme sauvage et ses délocalisations aux effets désastreux sur l’emploi mais aussi, nous venons de le vivre cruellement, sur ses approvisionnements et, de manière générale, son indépendance. Pour un peu on nous concocterait une vague « peace and love« , amour toujours, une sorte d’esprit soixante-huitard revisité façon Katmandou, mouvement type hippie des années soixante – made in US, bien entendu, comme les open-spaces. Bon d’accord, il faut suivre mais nos lecteurs assidus comprendront.
Ce mythe de l’an zéro et d’un nouveau monde, cette bluette pour enfants de Marie ne résiste évidemment pas à une analyse, même sommaire, et l’actualité nous prouve déjà, jour après jour, que la loi du profit maximum reprend déjà ses droits et que tinte à nouveau allégrement le tiroir-caisse des grandes banques et entreprises. La Bourse suisse a démarré cette semaine sur le chapeaux de roue, avec un SMI et des gains en forte hausse dès lundi. Crédit Suisse s’est carrément éclaté à + 10,1% en fin de journée, juste devant Adecco affichant insolemment + 8,6%, un taux à peine supérieur à nos augmentations de salaire, n’est-ce pas ?
C’est donc reparti pour le yoyo permanent des Bourses nationales, du CAC 40 et de Wall Street à mesure des injections massives de fausse monnaie par les Banques centrales. Pendant ce temps, l’économie réelle, celle de l’entreprise et de l’emploi, s’apprête à passer, non pas un sale quart d’heure ou de siècle, mais sans doute quelques années difficiles. Nos craintes pour l’emploi se confirment jour après jour, à mesure d’un déconfinement très progressif en voie d’apporter la preuve que l’on peut reprendre une activité convenable avec moins de sites ouverts et davantage de salariés en télétravail ou tout au moins détachés à leur domicile. La différence est de taille,nous y reviendrons. Les « confinés » ne sont certes pas tous devenus geeks mais ont au moins acquis une certaine aisance dans la pratique digitale qui aurait sans doute nécessité plusieurs années d’apprentissage en des périodes plus sereines. Leur récente agilité numérique va permettre une accélération inespérée de la transformation de nos métiers et des grandes orientations annoncées dans le projet Adecco 2020.

Le Adecco d’après promet donc, comme le « monde d’après », de ressembler étrangement à celui d’avant. L’utopie ne tardera pas à laisser place au réel et la loi du profit à tout prix, assise sur l’idéologie du toujours plus, nécessitera évidemment un ajustement, comme on dit, des moyens humains, immobiliers et matériels. Plus que jamais, il urge de ne pas rester isolés et de rejoindre l’organisation syndicale capable de vous représenter dans les périodes fastes comme dans les moments les plus difficiles. Tous les employeurs sont syndiqués, notamment au Prisme pour ce qui concerne les entreprises d’intérim. Pourquoi les salariés seraient-ils les seuls à ne pas se regrouper et s’organiser pour défendre leur présent et leur avenir ?

41 Commentaires

  1. En tout cas l'Adecco d'aujourd'hui c'est:

    – des équipes en activité partielle
    – la non prise en charge des 16% de perte de salaire pour une très grande majorité des salariés
    – un accompagnement sur le variable annoncé en avril et pour lequel nos dirigeants ne connaissent toujours pas le mode de calcul
    – des équipes démotivés
    – des dirigeants qui n'ont aucune connaissance de la réalité du terrain
    – un plan Stand up déconnecté du contexte actuel (vendre plus cher, faire du commerce au détriment des RH et du recrutement…)
    – des actionnaires qui se sont gavés de 350M€ de dividendes d'actions au titre de 2019
    – des rumeurs d'un PSE pour la fin d'année

    Bref, c'est cela Adecco !

  2. Encore faudrait il qu'i y ait un maintenant !!!
    c'est bien gentil de nous dire MERCI c'est du grand n'importe quoi !
    putain mais c'est qui le patron chez nous qui défend ses salariés !
    Merci à vous oui c'est sur !!!
    arrétez de nous dire MERCI c'est bon là !!!
    maintenant vous allez prendre le manche et revoir nos budgets !

  3. c'est quand le maintenant ? !!!
    stop aux merci

    y M T PAS LA qui revient et qui te mets un scude parce que tu n'as pas saisi des pa, ba normal coco, je suis en chomage partiel !!!!!!!!

  4. foutage !!!!
    fou ta cagoule !!
    cap à l'ouest, ba oui bien sur !!!!!!
    le revoilà !!!!!!
    je peux pas faire des PA j'ai chomage partiel !!

  5. Ah voilà le retour de la Conquete de l'ouest !!!
    expliquez moi M SEB, comment je peux faire des PA quand je suis au chomage partiel 2 jours semaines et que je dois déjà répondre aux commandes !!
    allez viens vivre ma vie !!!

  6. le M DE LA FINANCE est encore pire que ROBERTO !!!!!!!!!
    il est fou le gars !!
    facturé des frais, augmenter les prix,
    allez je lui donne 6 mois encore au Monsieur

  7. Les salariés ne disent rien. A la dernière Call de loire-atlantique pas une question. Pour mettre des photos de leur lieu de télétravail il y a du monde pourtant. Je suis écœuré des gens qui râlent par derrière mais remplissent les cases comme il faut et font des courbettes par devant.

  8. Le problème c'est que nos chers dirigeants (gracement payés) sont des commerçants ou plutôt des marchands de tapis. Le cours de l'action est ce qui motive Zurich.

    Ils pensent que nous sommes des incapables, qui ne font pas assez de TAC (visites, pa, téléphone…). Au fait, Mr l'ingénieur du sud ouest: on fait comment pour faire des visites sur les 3 prochains mois, quand nos clients et prospects annoncent déjà qu'ils ne veulent pas nous voir afin de respecter les protocoles sanitaires covid19 ?
    Faire ses 20/25 visites s'annonce folklorique. Hein Seb.

    Mais bon l'avenir c'est quickmatch qu'ils disent. Cela justifiera le PSE du dernier trimestre.

    Quand nos concurrents mettent l'humain au centre de leur politique sociale/sociétale chez Adecco c'est l'inverse.

    Adecco great place to work.

  9. Un PSE ? Je n y crois pas
    Ils vont accentuer la technique habituelle :pression , perte de salaire etccc pour des départs naturels
    Quant au plan stand up il est ridicule , indigne de notre enseigne purement vénal et inefficace .
    Hate d entendre notre DG pour nous parler des réussites commerciales bidon de tous ceux qui voudront se mettre en avant pour briller
    Et ne parlons pas de la formation commerciale obligatoire à mourrir de rire pour des collaborateurs qui sont dans l entreprise depuis des années 😂😂 on en rirait si ce n était pas si triste et humiliant !!juste une question de ligne de salaire !c est à pleurer !

  10. Pas de PSE ? Pourtant on y va tout droit.
    Pour maintenir un niveau de rentabilité élevé à ses actionnaires, Adecco va une nouvelle fois adapter ses effectifs.

    Adecco Onsite, Adecco PME, les Hub, … autant de structures sur lesquelles la direction a des vues pour tailler dans les effectifs.

    La crise dans l automobile et l'aéronautique va engendrer de grandes restructurations chez Onsite.
    Adecco PME vivote depuis de trop nombreuses années avec parfois des plannings à moins de 20 TT pour autant de clients.(avant crise)
    Les Hubs et les fonctions de directeur des ventes et directeur des solutions emplois sont clairement dans le viseur.
    Et je n'oublie pas certaines fonctions support.

    Bref, ça va tailler sec dans les effectifs.
    Voilà ce que disait DEHAZE il y a quelques jours :Nous parlerons d'un programme d'économies supplémentaires quand nous aurons plus de visibilité sur l'évolution future du marché et les éventuels dommages à long terme du coronavirus", a déclaré le directeur général Alain Dehaze auprès d'AWP. "Si nous économisons trop maintenant, nous n'aurons plus d'énergie à la reprise".

  11. C'est sur que chez PME, Onsite et au sein des Hub ça va swinger.
    Quand dans une ville il y a 3 à 4 DA et qu'un Hub se monte, il y en aura forcément 2 à 3 sur le carreau.

    Et les postes de directeur des solutions emploi et des ventes seront le pendant du directeur clientèle de 2012. Un poste qui n'existe quasiment plus.

  12. L’Adecco du monde d’après se fera dans une grosse partie d’entre nous. Pas de PSE officiel, il faudrait pas que l’Etat supprime ses aides pour faire vivre la société (70% de la marge sont des allègements) mais des techniques bien rodées pour faire partir les collaborateurs : clauses de mobilité, budgets non revus ou uniquement à la hausse, des variables toujours plus opaque, des ruptures conventionnelles, etc

  13. C'est également aux collaborateurs de dire non. Actuellement la direction refuse le retour des salariés au complet. Le chômage partiel est leur allié. Nous devons gérer l'agence et les remontées des intérimaires inquiets. Et on devrait également faire leur opération merdique ? Il faut dire non. Le 1er juin n'oubliez pas que le gouvernement va baisser le taux de prise en charge du chômage partiel et l'entreprise sera obligée de verser le reste. Que fera adecco ? Vont-ils se dire quitte à payer tout le monde revient ?

  14. Franchement, je suis dégouté !
    ça fait 15 ans que je suis dans l'entreprise et quand je vois le peu de communication que nous pouvons avoir, quand je vois la pression qu'ils peuvent mettre sur les actions co, les # etc… Mais expliquez moi comment je fais quand j'ai la moitié de mes permanents en chomage partiel et que clairment le message est le suivant de mon DZ: tu ne fais pas reprendre tes permanents tant que tu n'es pas au planning ! ok mais là ça va durer longtemps !!! parce que à un moment, la concurrence reprend à 100% peu importe les plannings, ils maintiennent la rem et le variable lissée sur 12 mois, ils jouent la solidarité avec leur permanents, NOUS encore une fois on optimise au maxi les aides de l'état, on presse les salariés tout ça pour avoir un bon équilibre entre les résultats et les dividendes reversés aux actionnaires.
    Quand je vois le manque de soutien, le manque de considération, et la pression c'est la première fois que je me dis que je vais aller voir à la concurrence et pourtant j'ai de très bons résultats sur mon agence, mais là ils me dégoutent !
    On a une entreprise top, des permanents top, on a tout pour réussir sauf que encore une fois c'est interne qui bloque tout, encore une fois c'est la finance qui pilote, qui dirige et quand je vois notre DO M T PAS LA ou T LA, ça m'a fait rire d'ailleurs cet épisode qui reprend du service pour mettre des scuds ! MAGNIFIQUE !!
    bref, les questions vont sérieusement se poser à la rentrée mais clairement au vue de la situation et du manque de tout chez nous, c'est clair que nous allons encore perdre des PDM sur cette année, c'est hallucinant ! on se saborde nous même !

  15. il faut être simple dans le discours, c'est la FINANCE qui dirige chez nous !
    Aucune info des rh, aucune com, aucun message positif ! un système de rem hallucinant ! quand la concurrence reprend à temps plein pour prendre de l'avance ! une concurrence qui garantit des variables sur 12 mois lissés, des concurrents qui revoient leur budgets ! bref nous perdons des PDM à vouloir optimiser la finance et on va te dire que c'est de ta faute ba oui comme d'hab ! on branle rien en agence !!
    qui pilote chez nous aujourdhui ? !!!

  16. Bonjour
    Je n'ai pas l'habitude de prendre la plume mais là je suis dégoutté par les positions de l'entreprises à vouloir imposer le chômage partiel, c'est sur que cela permet de sauver des emplois mais à un moment pour garder les emplois il faut relancer les plannings, repartir en conquête dans les agences sauf que le discours c'est remontes tes plannings et après on verra si tu peux faire revenir à temps plein tes salariés ! hallucinant !!
    Ils me dégouttent ! j'attends donc la rentrée et je vais sans doute aller à la concurrence, bien sur avec mes clients et mes 200 tt ça va de soit puisque cela fait 25 ans que je suis sur le secteur et je sais que mes clients me suivront ! rdv au second semestre pour les évolutions de PDM !

  17. youpi c'est mercredi, on a le droit à la newsletter DO OUEST 🙂
    et bam un scud sur adecco & moi, sauf que coco, les intérimaires ne peuvent pas passer le test covid 19 sur l'appli ! il faut passer par un pc , c'est balo quand même! avant de pousser en avant des applis faudrait déjà que tout fonctionne
    #je vie en agence moi Monseigneur

  18. T la T pas la a du lire le blog de la cfe Cgc.
    1 mois 1/2 sans nouvelle de sa part, ni communication en pleine crise.
    Et la, une comm' par semaine pour ne rien dire, mais pour se donner bonne conscience.
    Tu es un champion mon DO !

    Pendant ce temps la, on bouffe de l'activité partielle, et on ne connait toujours pas le système de compensation de rémunération variable annoncé début avril.

    Mais nos concurrents assurent un maintien de rémunération (16% de perte de l'AP) et du variable à leurs salariés.
    Et commencent à contacter le personnel Adecco afin de le récupérer en septembre.

    Adecco champion de la finance.

  19. La priorité de nos dirigeants c'est:
    Top 30 HAN
    Action #CO19
    Marchė d'été
    Quickmatch
    Top 10 AN ou HAN
    Le tout a saisir dans goéland sans oublier de saisir tes appels, tes visites, tes pa. De faire tes réunions teams, tes call metiers, tes call de but de semaine, milieu de semaine et fin de semaine. Et tes formations OpenClassrooms car oui c'est hyper important.

    Nos concurrents, leur priorité c'est recruter pour satisfaire les commandes.

    La différence elle est là.

  20. Bonjour
    Je ne comprends pas la position de l'entreprise sur ce variable, ils inventent un système où de toute façon tu ne vas rien gagner § je ne sais pas quel est le "gars" qui a pondu cela pour justifier son salaire là hait, mais il n'a pas compris comment cela se passe sur le terrain ! non mais allo, viens sur le terrai, je te montre mon état de gestion, et tu vas comprendre comment ça marche la rémunération au variable ! hallucinant et ça me dégoute ! j'ai du mal à garder mon calme quand je vois ça !! et je préfère prendre du recul…
    CELA n'empèche en effet et c'est une certitude que la concurrence chasse de notre coté ! pas plus tard qu'hier, j'ai été contacté pour un autre poste de DA sur la même ville ! hallucinant aussi ça ! mais j'ai la fibre Adecco, et en même temps je me dis, ba tiens pourquoi pas de voir ce qu'ils proposent parce qu'il faut pas pousser mémé dans les orties, et puis je me dis que les 180 TT et 70 clients me suivront de toute façon… QUI a plus à perdre là dedans ? réfléchissez un peu là haut… ça commence a être très très sérieux dans le réseau…ça bouge….

  21. AH oui t pas là ! ba si il est revenu !
    en fait, je me dis que il a beau parler, mettre des scuds, mais maintenant cela nous passe carrément au dessus ! moi je tiens ma feuille de route tout simplement !

  22. et voilà mon DZ qui me dit, ba remontes ton planning et on verra après si on stop le chomage partiel !!!! ba oui viva la vista ! je vais prendre de l'EPO moi 🙂

  23. Envie de toi, envie de rien !
    Voilà le discours de l'entreprise, je te donne mais moi j'ai plus envie,
    Quand je vois la direction que nous prenons, nous sommes sur de l'amateurisme clairement ! laissez les permanents bosser en juin à temps plein et vous verrez que les résultats seront là et au dessus de ce que vous pensez,
    putain c'est pas dure quand même
    des branquiniolles, la base du commerce est d'investir et de foncer dans les périodes difficiles, vous remettez le monde en agence, et ça va doubler ! mais non ils comprennent pas ! hallucinant !
    t'as fait HEC mais tu connais pas le terrain,
    allez demander à M PHILIPPE DESTEZET ce qu'il pense de votre approche agence et terrain, le terrain c'est simple, c'est d'investir et d'aller voir vos prospects pendant que vos concurrents se déchirent à l'interne,

  24. Eh bé ! y a du mouvement !
    figurez vous que ma RR a été contacté en directe en agence pour un poste à la concurrence ! il se passe quoi là haut chez nous !
    ils perdent le fil !
    donnez du variable, soyez solidaires avec vos équipes terrain qui se donnent depuis des années ! vous avez engrangez du CICE, des allègements ! c'est pas compliqué quand même !

  25. Il fait beau à l'ouest par contre avis de tempète, t pas là est revenu et on le voit tout de suite à la réaction de nos DZ

  26. Et pendant ce temps la, il y a Véro qui nous fait son focus sur la vie chez Adecco.
    Elle doit pas comprendre que notre quotidien c'est les pa, les commandes, le tac, les actions co et la saisie dans goéland pour satisfaire Seb.
    Bref cela laisse peu de temps pour regarder des vidéos youtube surtout à 14h00.

    Ah si j'oubliais, faut regarder quand nous sommes en activité partielle.

    Mais où va t-on ?…peut être à la concurrence.

  27. en septembre direction la concurrence !!!! qui lorgne déjà sur nos collaborateurs et sur nous !!!et croyez moi ils ne s y attendent pas du tout car ils se disent ce sont de bons soldats , qui font ce qu'on leur dit mdr la fete est finie !!!!
    Ça sera sans moi avant la fin de l année et avec mes clients bien sur qui ne travaillent pas avec des enseignes mais des personnes et ca la. Direction n y pourra rien !!!! et si je peux emmener avec moi mes meilleurs collaborateurs Je n hésiterais pas un seul instant
    Aucun respect pour une direction sans foi ni loi
    Et je ne serais pas un cas isolé ……….j espère !!!il est urgent de réagir

  28. Pour moi l'Adecco d'après c'est l'Adecco d'avant + réduction des effectifs + charges de travail encore pire + salaires encore plus bas + moins d'agences

  29. Clairement, ils ne comprennent pas !
    ce qui est interessant cette fois, c'est que beaucoup de DA et pour avoir échangé depuis 2 mois avec beaucoup, se posent beaucoup moins de questions, ils attendent de voir qu'elle sera la révision budgétaire sur l'été et second semestre et clairement beaucoup ont passé le cap de se dire d'aller à la concurrence,
    le danger est là pour Adecco : c'est que ce sont des DA qui sont là depuis un paquet de temps, et qui vont partir non seulement avec leur planning tt et clients et leurs meilleurs collaborateurs !
    L'entreprise peut très bien se dire de toute façon ce sont des départs volontaires et naturels, sauf que là le nombre est important et je ne suis pas certains que l'entreprise remette la main sur les PDM et pour longtemps, chaque Année, nos PDM s'érodent, mais alors là sans des signes vraiment vitaux, et plus que ça même vous allez avoir une croisade vers la concurrence

  30. Franchement, on est à l'ouest !
    Aucun signes positifs sur la rem, aucun signes positifs sur la révision des budgets, aucun signe positif tout court à part de prendre des scuds sur où tu en es sur tes # !
    Vous allez arrêtez oui ! laissez nous reprendre en agence à temps plein et laissez nous bosser ! et arrêtez de justifier vos postes là haut !
    si vous devez faire un PSE / PDV vous n'avez que squizer toutes ces fonctions supports région, siège etc et remettre du monde en agence ! ce n'est pas quickmatch qui va faire la dif avec des coefs qui ne sont pas adaptés au marchés volumiques (bon c'était la petite parenthèse ne passant)

  31. J'adore la Conf de 14h le jeudi ! je peux pas j'ai tondeuse et oui Madame, je suis en chomage partiel pendant que mes collègues croulent sous les demandes ! sauf que je ne peux pas travailler en AP, quoi que !

  32. Alors Véro, parles nous de ton succès, oui bien sur Seb,
    mon succès c'est le suivant, j'ai envoyé un Marketo et le client a cliqué, et je me suis dit tiens je vais l'appeler pour savoir comment il va en rentrant une tache #covid19, et ba mince alors il avait des besoins, pas de bol j'avais tout le monde en chomage partiel, bon ben tu reviens, et on a rappelé nos CDI TT dispo, #jet'en mets une pour des CDITT, et puis nous avons délégué, c'est beau ça
    Ba oui Véro, mais c'est du commerce basique tout simplement ça

  33. Le problème d'Adecco c'est le manque de considération pour ses salariés.

    Sur les dernières années, beaucoup d'entreprises ont compris que sans une politique sociale et RH digne, on ne pouvait pas avoir des résultats dans le temps.
    Et la je parle de performance certes économique mais aussi de motivation des troupes prêtent à se défoncer pour atteindre des résultats. Et chez Adecco ?

    Chez Adecco, nous sommes de plus en plus à être lessivés, demontivės. Il n'y a pas une réunion de zone, un contact tel avec des collègues, bref pas une semaine ou on entend que du négatif sur Adecco. C'est fou.
    La démotivation est omniprésente et beaucoup ne veulent plus ce défoncer pour une entreprise qui refuse de reconnaître le travail de chacun à sa juste valeur.

    Par contre, pas d'augmentation de salaire depuis des années et une politique de remuneration variable qui change tous les 24 mois. Bah oui, si tu signes ton avenant, tu vas voir, ta rémunération variable va être meilleure. Une blague.

    De toute façon comment faire de la gestion de ressources humaines quand ton DRH change tous les 8 mois ? La petite dernière que l'on entend pas, elle est déjà partie ?

    Bref, la règle devrait être la suivante: quand nous traversons une crise, il est normal de pouvoir faire des concessions. Mais qu'à fait Adecco pour ses permanents au cours des 10 dernières années quand la société se gavait d'argent publique qui lui a permis de gonfler ses bénéfices ? La Adecco devrait agir.

    Dégoûté de cette situation, et j'espère vraiment vivre mes dernières semaines au sein de cette entreprise inhumaine.

  34. Quand je lis tous les commentaires de ce fil, je me rencontre que les maux chez Adecco sont bien profonds.

    Et je pense que ce n'est pas fini au vu de l'actualité récente.

    Va t-on vers un accord de performance collective chez Adecco ?
    Mon petit doigt me dit qu'en haut lieu l'idée est en train de germer dans les grosses têtes de nos dirigeants.

  35. Les payes sont arrivées avec le variable sur le modèle de solidarité…
    Je me demande si c’est toujours légal ce changement, sans aucun avenant

  36. Désolé pour Anonyme dont nous n'avons pas publié le commentaire pourtant pertinent (sur l'accord de performance et le temps de travail réel).
    Nous n'avons pas l'habitude de censurer mais des enjeux financiers de taille nous imposent de ne pas publier certains témoignages.
    Nous ne pouvons malheureusement en dire davantage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici