En réponse à ce qu’une partie des scientifiques et la presse appellent deuxième vague, Adecco France a aussitôt défini les modalités de ce nouveau confinement laborieux qui prévoit de n’autoriser, pour simplifier, que l’accès au travail à l’exclusion de toute vie sociale, relationnelle ou affective. « Show must go on » mais pour la famille, l’amitié, les loisirs ou le shopping, ce sera le strict minimum. Les chiffres (controversés) de l’épidémie limitent, par exemple, les réunions à une trentaine de participants pour des funérailles mais à six seulement pour se marier. Si l’on veut rencontrer un peu de monde on connait donc l’option à retenir. Ce sera donc métro-boulot-dodo ou toto-boulot-dodo jusqu’au 1er décembre s’imaginent certains…

Les directives gouvernementales imposent une priorité absolue au télétravail qui doit même devenir la règle.pour toutes les activités compatibles avec ce mode d’organisation, c’est-à-dire, pour simplifier, pour la plupart des activités essentiellement réalisables sur ordinateur, par internet et téléphone. Pour faire simple, presque tous les emplois tertiaires ou de bureau. Chez Adecco, cette règle ne sera pas vraiment respectée puisque, selon les directives gouvernementales les agences d’intérim et d’emploi pourront rester ouvertes aux permanents et, sur rendez-vous, aux intérimaires, candidats, fournisseurs… Notre protocole, annoncé comme provisoire, prévoit même de ne pas dépasser la moitié d’une équipe présente sur le site en même temps et jusqu’aux deux tiers dans le cas d’un site à trois permanents. Inutile de préciser dans ces conditions que le télétravail ne constituera pas la règle chez nous. Notre activité, jugée essentielle, ne fait, en effet, pas partie des sites dont la fermeture est imposée pendant ce confinement. Les incohérences de ce nouveau plan d’enfermement nourrissent aujourd’hui les débats, les incompréhensions et les colères mais c’est ainsi à ce jour. Comme évoqué ci-dessus, toute forme de rassemblement est interdite aussi chez Adecco, que ce soient les réunions, les déjeuners et, horresco referens, les moments festifs.

Les déplacements hors région sont interdits à moins d’obtenir une autorisation de son hiérarchique. Comme pour nos déplacements privés tolérés ou nos déplacements professionnels, la détention et la présentation en cas de contrôle d’un ausweis demeure strictement obligatoires. On en déduit, bien que cela n’apparaisse nulle part, que les déplacements sont autorisés d’un département à un autre au sein d’une même région. Le téléphone et les conversations à distance par visio doivent devenir la règle. Après avoir pendant des années incité les intérimaires à ne plus passer par la case agence, voici un méchant virus qui apporte un coup de grâce à la fonction essentielle des agences qui consiste à accueillir, recevoir et échanger. Nous reviendrons sur le sujet dès les premiers aménagements du protocole ou en cas de consigne particulière que la direction viendrait à édicter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici