On aura beau dire, les crises ont parfois du bon. Enfin pour certains. Encore faut-il avoir du jeu, être au bon endroit et un peu la baraka quand même.

Tenez, le meilleur exemple de « success story » qui nous vient à l’esprit c’est celui de notre Chief executive officer (CEO), Alain Dehaze. Bon ça fait deux anglicismes en une phrase et on s’arrête là, promis. C’est sans doute l’émotion. Figurez-vous que  notre CEO a connu en 2021, en pleine crise, une progression de rémunération comme vous n’oseriez même pas en rêver. Même shooté, euh… pardon, raide défoncé au Stilnox, au Xanax ou au Jack Daniel’s. Là, ça dépasse vos rêves les plus fous si on vous dit que notre CEO s’est attribué, en pleine crise, une augmentation de rémunération de 47% en 2021, soit 5,05 millions de francs CHF contre « seulement » 3,43 millions en 2020. Bon ça fait quand même 420 000 balles (suisses) par mois, ce qui te permet de faire encore le plein de ta voiture et d’éviter la cure pâtes-patates à a fin du mois. C’est mieux pour la santé et la ligne. Pas besoin de commander à commejaime.fr pour rentrer dans ton maillot de bain dans quelques mois.

Pour être tout à fait honnête, il faut quand même se souvenir que notre CEO avait décidé, au plus fort de la crise dite sanitaire, de baisser sa rémunération de 20% en 2020, solidarité oblige. Beau et noble geste que nous avions mentionné dans notre article « Beau geste : la direction se serre la ceinture (en croco) » du 19 mars 202, il y a tout juste un an à un jour près.  Enfin, uniquement sur le salaire de base, faudrait voir à ne pas pousser mamie dans les ortolans. Ceci dit, même sans être passé par Polytechnique, on comprend vite que moins 20% en 2020 sur la rémunération de base et plus 47% en 2021 sur la rémunération totale, ça nous fait pas trop cher de la solidarité. On a beau ne pas être matheux, on flaire quand même la bonne affaire. Question NAO, nous postulerions bien pour un petit stage de formation à Zurich afin d’en faire profiter les salariés.

La direction mondiale dans son ensemble a touché 23,53 millions de francs CHF en 2021 contre 18,60 en 2020, soit près de 27% en plus. Bon, c’est moins bien que le Big Chief executive officer mais ça fait  tout de même du picaillon et puis d’abord il est quand même chief et ensuite il faut relativiser, ce n’est pas encore la misère. Nous, en NAO, en tentant les 2% on a parfois l’impression de jouer petit bras. Quant au Conseil d’administration, il s’est attribué 4,39 millions de francs CHF contre 4,27 en 2020, même pas 3% de hausse ! Presque des salariés de base en quelque sorte ! Mais que font les syndicats d’actionnaires ?

23 Commentaires

  1. Et à côté de ça on crée une cagnotte chez Adecco pour aider les permanents à payer leurs factures, on voit bien où va l asphyxie financière orchestrée! A M. Dehaze et à ses petits copains des fonds de pension américains!

  2. M Dehaze a fait une com:
    Il va reverser l intégralité de son augmentation aux réfugiés ukrainiens
    Nan, je decooonne….

  3. Mesdames, Monsieurs, performez ! Réalisez tous votre budgets !
    M. Dehaze veut s acheter un yacht l année prochaine!

  4. Et on nous dit 30 euros d augmentation c est super déjà 😱😱😱😱
    Même si on doit relativiser c est juste honteux

  5. Apparemment ça fait gagner de l argent de mettre en place des organisations aberrantes et de perdre de la PDM en France…

  6. J espère que Monsieur Dehaze enverra une carte des Bahamas à l État français qui a financé le quart de sa rémunération sous la forme d allègements, crédits d impôt et subventions en tout genre 😉

  7. Sans parler d’Alain, toute cette semaine mon manager qui nous parle de sa prochaine réunion de zone : hôtel 4 étoiles et repas dans un gastro.
    Nous on attend encore un éventuel repas de fin d’année et nos objectifs 2022

  8. Mais avec quels bénéfices ce Monsieur est il augmenté, sachant que chez Adecco France, le plus gros contributeur mondial, on a même pas d intéressement et de participation ???

  9. Bande de jaloux avec 400 000 balles par mois tu fais pas grand chose
    vous n’avez qu’à traverser la rue pour trouver du taf bien payé.Heureusement que les primes et les bonus sont pas indexés sur les PDM sinon je te dis pas!

  10. Alors là mes cocos ça c’est du boss en or. Du 18 carats même, pas de la gnognote plaquée dorée façon or ! la gazelle en agence elle va pouvoir turbiner un paquet de piges pour se faire ce qu’il se carre dans les fouilles en un mois. Nous on est pas jaloux si le taulier il a trouvé le moyen de se faire de la maille sur le dos des fauchés. Faut dire que c’est un fute-fute le daron. Toujours à mendigoter des aides à nos éminences. A votre bon cœur M’sieurs-dames et allègements par ci (tu parles qu’il les allège !) et crédit d’impôt par là sans parler du chomedu partiel ! C’est que ça finit par faire des pépettes tout ça ! Toi tu peux taxer personne juste trimer pour grailler ! Allez au taf les cops !

  11. Il y a la baraka mais il y a aussi le copinage et le léchage politique. A ce niveau faut être bien gentil bien soumis et éviter les vagues
    Faut pas hésiter à retourner sa veste si ça change et aller toujours avec le vent

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici