L’an dernier, la direction avait attribué une prime exceptionnelle pour le pouvoir d’achat, la prime PEPA dite prime Macron. Le geste était là même si les modalités et le déploiement avait au final fait davantage de mécontents que de satisfaits. La agences, saturées de questions auxquelles elles ne pouvaient apporter de réponses faute d’information ; les salariés intérimaires cumulant le nombre d’heures nécessaires pour prétendre à la prime mais découvrant qu’il fallait être en contrat au 1er janvier de l’année pour en bénéficier ; les cadres, exclus du dispositif qui plafonnait la rémunération des bénéficiaires à 30 k€. Sans parler de l’absence de recours possible : deux adresses courriel dont l’une dysfonctionnait et l’autre était le plus souvent aux abonnés absents… Le geste était là mais… l’amateurisme aussi !

Pour 2020, l’entreprise réitérera-t-elle l’opération et attribuera-t-elle à nouveau une prime PEPA ? Aucune information ne filtre pour le moment mais nous disposons déjà de quelques indices. Pour qu’une entreprise puisse faire bénéficier ses salariés de la prime exceptionnelle pouvoir d’achat, il faut qu’elle dispose d’un accord d’intéressement et que cette mesure y soit incluse. Or, depuis quelques années, nous réclamons très officiellement l’ouverture d’un accord d’intéressement mais sans succès il faut bien l’avouer. Adecco refuse de travailler sur un accord d’intéressement.
Nous venons de déposer une nouvelle demande, auprès de la Direction, d’ouverture d’une négociation en vue de concrétiser un accord d’intéressement, en prenant, dans notre courrier, le soin de rappeler que « cette prime s’inscrit dans le cadre des dispositifs incitatifs
développés par la loi relative à la croissance et la transformation des entreprises
afin de favoriser l’association des salariés au partage des résultats de l’entreprise ». Nous rappelons aussi qu’en l’absence (depuis si longemps) de participation aux bénéfices, cette prime défiscalisée serait l’occasion de faire bénéficier, si peu que ce soit, les salariés des résultats de l’entreprise.

Notre demande est lancée et nous ne lâcherons rien. L’information se fera, comme d’habitude au travers de ce blog.

Prochainement : 
Notre entreprise fait moins bien que le marché 
La levée de la clause de non-concurrence à pile ou face
Quel bilan pour le dialogue social chez Adecco ?
A quoi ça sert un syndicat ?

14 Commentaires

  1. Prime ou pas prime ?
    Vous répondez vous même á la question dans votre article.
    Pas d'accord d'intéressement = pas de prime Macron possible. Et comment envisager la signature d'un tel accord d'ici les prochaines semaines, quand rien n'a été possible depuis des années ?

  2. il faut éviter de se raconter des bêtises, dans une société telle qu'adecco, signer un accord d'intéressement c'est jeter l'argent par le fenêtre.
    En effet, l'argent ira majoritairement à des ex-intérimaires Adecco, partis depuis des mois de chez nous du fait du décalage entre période de calcul et de versement de l'intéressement (18 mois!!!).

  3. Bonjour "anonyme" de 22h52
    Pas trop l'habitude de réagir sur les commentaires qui doivent être un espace d'expression privilégié pour nos lecteurs.

    Je peux entendre ton argument mais, d'une part, il faudrait bien border l'éventuel accord d'intéressement mais surtout, d'autre part, notre réflexion s'inscrit dans un contexte global : plus de participation depuis une douzaine d'années, des fixes gelés (pas d'augmentation générale) depuis la même période, des collègues anciens et expérimentés moins rémunérés que de nouveaux entrants, etc… Il y a bien un moment où il faudra trouver un moyen de faire participer les salariés aux fruits de l'entreprise et tenter de leur insuffler une motivation qui s'amenuise d'année en année…

  4. Bonjour, personnellement je l'ai pas eu.bin oui forcément quelle entreprise fait des contrats incluant le jour de l'an…soyons réaliste, le but était calculé d avance…=nous baiser la gueule…merci adecco

  5. bonjour je viens d apprendre que cette année il n y aura pas de prime macron chez adecco quelle honte pour un groupe comme adecco l année dernière il m ont bananer 650 euros sous prétexte d un jour d absence non justifier sachant que j ai fait des mois a 210 heures j appel tous les intérimaires a ne pas reprendre le travail pour faire barrage a la direction et surtout a ce quel sache que nous somme pas des larbins et des idiots

    • Jai eu le même cas de figure, l'an dernier au lieu de 700 euro comme on pouvait prétendre en remplissant leur condition, sous prétexte d'un jour d'absence ou arrêt maladie on se retrouve avec 100 € quand d'autres bénéficient de 900 € de prime.
      Maintenant je suis partie pour quitter cette bande d'escrocs qui est Adecco

  6. En cdi obligé de travailler pour 1170€ 35h/semaine sans prime sans indemnité de transport ! Je commence a etre de plus en plus demotivé ! Merci adecco !

    • Le CDI est une belle arnaque chez adecco,je suis restée 3 ans en cdi ou j'ai pu constater ma baisse significative de pouvoir d'achat. Adecco se dit numéro 1 de l'intérim en France hors c'est les plus gros rapia il ne redistribue rien au salarié contrairement a manpower, crit etc ou il y a intéressement et prime Noël.
      Partez de chez adecco vous seriez mieux dans d'autres boîtes d'intérim. Cordialement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici