C’est reparti pour une enquête de satisfaction et le thermomètre GPTW reprend du service. Chaque salarié CDI des différentes entités du groupe Adecco en France, environ  4 000 salariés au total, est prié de répondre à une enquête sur l’environnement, l’ambiance et la satisfaction au travail, menée par l’organisme Great Place To Work (le meilleur endroit ou entreprise où travailler). L’enquête met en perspective deux prismes différents : l’entreprise et le groupe de travail, celui duquel nous sommes le plus proche.


Les années passent et se ressemblent : à chaque fois tombent les résultats désastreux d’une enquête que la direction a néanmoins le courage et même l’audace de reconduire systématiquement. La communication sur les résultats demeure néanmoins laborieuse et souvent édulcorée bien que les chiffres soient impitoyables.
Nous avons souvent communiqué sur le sujet, dans de nombreux articles car il nous semble significatif qu’une très large majorité de salariés note aussi mal l’entreprise dans laquelle ils travaillent. Reprenez simplement quelques-uns de nos articles tels « GPTW : troisième secousse » ou « GPTW, l’enquête fantôme » ou encore « Résultats de l’enquête GPTW : est-ce une surprise ? » pour mesurer l’ampleur et la permanence du problème. Selon nous, c’est un véritable plan de bataille impliquant l’ensemble des salariés qu’aurait dû mettre en œuvre la direction. Avec tout le respect que nous avons pour les Ambassadeurs GPTW, il ne nous semble pas que la réponse soit à la hauteur des enjeux… D’ailleurs que devient le programme de travail de nos Excellences et sur quels dossiers planchent-elles en ce moment ?
Dans le sondage GPTW, chaque réponse apportée par le salarié s’étalonne sur une échelle de 1 à 5, allant du « presque toujours faux » au presque toujours vrai, l’idéal étant, bien entendu, d’apporter une majorité de réponses plutôt tranchées. Que pourrait-on faire d’un test pour lequel le sondé aurait systématiquement mentionné le 3, parfois vrai, parfois faux, variante littéraire du p’tête ben qu’oui, p’tête ben que non ? Notez que je profite au max des accents circonflexes avant leur mise au rebut… Cela fait un peu penser aux inévitables NSP (ne sait pas) que l’on rencontre dans tous les sondages et ce, quelle que soit la question. On leur demanderait « Voulez-vous qu’on vous casse la figure ? » que vous auriez encore entre 3 et 5% d’indécrottables NSP. Passons.

Le questionnaire GPTW doit être renseigné d’ici le 19 février et inutile de préciser que plus grand sera le nombre de participants, plus le test pourra prétendre refléter le niveau réel de satisfaction et d’insatisfaction des salariés. Cette enquête vous donne la parole, alors prenez-là !

6 Commentaires

  1. J avais une réelle attente de nos ambassadeurs gptw. Sur notre zone, rien n'est fait. Hormis relayer des infos déjà eues rien de plus. Cette ambassadrice n a même pas été présente lors de notre dernière réunion zone gptw. Pure produit de communication ? Ou de non communication au contraire…

  2. C'est un bon outil de communication….
    On và espérer que ca marche pour cette année.

    Dites moi, je fais parti du CE EST SUD, et nous n'avons aucunes nouvelles concernant le rôle de ce CE à partir de Mars.
    Le budget ABONNEMENT SPORTIF ET CULTUREL est déjà atteint, et on ne m'a pas répondu au CE. Question sensible ?????

    Quelqu'un a t-il des infos.

  3. Faut pas rêver, la direction à un objectif tout tracé et la gptw et juste une stratégie pour nous faire croire qu'elle tient compte de ses collaborateurs alors que les réels destinataires sont les actionnaires afin qu'adecco puisse se vendre comme il faut ! C'est comme cette prime de 200 € qui sort du chapeau juste avant l enquête. Nous sommes des pions comme d habitude…

  4. Gptw avec une direction qui verse à son CE le minimum obligatoire, soit 0,1% de la masse salariale, alors que la concurrence verse le double ou le triple ? Je ne suis donc pas certain que ce soit gptw !

  5. Vous vous méprenez, il n'y a pas de minimum obligatoire pour le budget des œuvres sociales.
    La Direction est donc bien au dessus, mais il est clair que ce n'est pas très glorieux.

  6. C est bien de mentionner que ce n est pas glorieux, la concurrence est bien plus généreuse. La finalité est là même, pas de quoi se gargariser !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici